Le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherches de l’Institut de cardiologie de Montréal, a dirigé une étude nommée Colcorona qui montre qu’un anti-inflammatoire peu coûteux, la colchicine, peut réduire de façon significative les complications et la mortalité chez les malades de la COVID-19.
Le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherches de l’Institut de cardiologie de Montréal, a dirigé une étude nommée Colcorona qui montre qu’un anti-inflammatoire peu coûteux, la colchicine, peut réduire de façon significative les complications et la mortalité chez les malades de la COVID-19.

La colchicine, un «espoir important» pour la planète, selon un chercheur de Montréal

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
MONTRÉAL — Une étude québécoise montrant que la colchicine, un anti-inflammatoire peu coûteux, peut réduire de façon significative les complications et la mortalité chez les malades de la COVID-19, soulève un «espoir important» pour la planète, estime dimanche son auteur principal.