Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Gisèle Lévesque, 89 ans, a été la première résidente vaccinée au CHSLD Saint-Antoine.
Gisèle Lévesque, 89 ans, a été la première résidente vaccinée au CHSLD Saint-Antoine.

Gisèle Lévesque est vaccinée, la première au Canada [VIDÉO]

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Gisèle Lévesque, la première vaccinée contre la COVID-19 au Canada, a reçu la précieuse dose à 11h25, lundi au CHSLD Saint-Antoine.

Mme Lévesque, 89 ans, a été la première résidente vaccinée au CHSLD Saint-Antoine. Les vaccins sont arrivés lundi matin. Ses voisins résidents ont été les suivants, ainsi que tous les membres du personnel soignant de l'établissement. 

LIRE AUSSI : Gisèle Lévesque, 89 ans: première personne vaccinée à Québec

La chanceuse dame s'est dite très fière et très émue de recevoir cette dose. Elle a aussi lancé un message d'espoir : le vaccin arrivé, la situation peut maintenant s'améliorer. Elle a aussi remercié les travailleurs de la santé, les «anges-gardiens», pour leur temps et leur dévouement.

Elle incite également tous ceux qui le peuvent à se faire vacciner à leur tour. L’expérience de Mme Lévesque s’est très bien déroulée.

Vers 9h, environ 2800 fioles du sérum des firmes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont été débarquées des camions.

Nadia Charef Khodja est l’infirmière auxiliaire qui lui a administré la dose, la première vaccinatrice.  

«Pour moi, c’est un privilège d’avoir vacciné la première personne à Québec, je suis honorée. C’est une belle expérience et ce n’est que du positif. Pour nous c’est une lueur d’espoir, nous sommes vraiment soulagés. C’est un soulagement pour tout le monde, j’encourage tout le monde à se faire vacciner, on a hâte de revenir à la vie normale», a-t-elle dit à la suite de la conférence de presse, lundi après-midi. 

Parmi le personnel soignant du CHSLD, plusieurs ont témoigné d’un grand soulagement depuis l’arrivée du vaccin, à la sortie de l’établissement après leur quart de travail lundi. «On est vraiment contents. Il y a quelque chose qui se fait, on ne peut pas s’en sortir sinon», a dit l’une des premières employées vaccinées.

Francine Asselin était précisément la troisième à recevoir la fameuse dose. «Ça s’est très bien déroulé, j’aurais plus de stress si je ne l’avais pas reçu. On a de la COVID à l’intérieur, j’avais hâte de l’avoir. C’est une petite piqure comme n’importe quel autre vaccin», a-t-elle exprimé. 

Nadia Charef Khodja (à gauche) est l’infirmière auxiliaire qui lui a administré la dose à Gisèle Lévesque. 

Il y avait beaucoup de roulement lundi, dans le stationnement du CHSLD. Certains employés sortaient vaccinés, alors que d’autres entraient au boulot et allaient recevoir la dose dans les prochaines heures. 

La préposée aux bénéficiaires Mélissa Fouquet est quant à elle la 11e membre du personnel à avoir mis la main sur le sérum.

«Je suis nouvellement employée depuis septembre ici. Je n’avais pas de restriction, c’était sûr que je disais oui. On pense à nos familles. Ça a super bien été et on attend la deuxième dose. Faites-le. C’est super important, il faut le faire pour tout le monde et il faut passer à autre chose, s’il vous plait», exprime-t-elle. 

Selon elle, peu de gens à l’intérieur du CHSLD Saint-Antoine ont refusé le vaccin. Au minimum deux résidents ont refusé pour des conditions de santé spécifique. Du côté du personnel, 100% des médecins du centre ont accepté la dose.

Parmi le personnel soignant du CHSLD, plusieurs ont témoigné d’un grand soulagement depuis l’arrivée du vaccin, à la sortie de l’établissement après leur quart de travail.

Toutes les personnes rencontrées par Le Soleil lundi ont dit ne pas avoir de préoccupation pour leur santé à la suite de l'administration du vaccin, elles font confiance à Santé Canada, qui a approuvé le sérum. 

Mardi, le CIUSSS commencera la vaccination de son personnel soignant, tous ceux qui travaillent dans les CHSLD du territoire seront priorisés. On prévoit administrer le vaccin à 525 personnes par jour.

Vers 9h, environ 2800 fioles du sérum des firmes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont été débarquées des camions.