Le premier ministre Doug Ford
Le premier ministre Doug Ford

Ford s'en prend verbalement à des manifestants et annonce de nouvelles mesures

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
La Presse Canadienne
Le premier ministre ontarien, Doug Ford, a sévèrement critiqué samedi les manifestants anti-confinement à Queen's Park, les qualifiant «d'imprudents» et «égoïstes» pour avoir défié les mesures de distanciation physique. 

M. Ford a tenu ces propos lors d'une annonce de nouvelles mesures en appui aux travailleurs de première ligne. Le gouvernement provincial va augmenter le salaire de ces travailleurs luttant contre la pandémie de la COVID-19 de 4 $ de l'heure au cours des quatre prochains mois.

Les travailleurs recevront aussi une prime mensuelle de 250 $ s'ils ont travaillé pendant plus de 100 heures pendant un mois, au cours des quatre prochains mois.

Les personnes admissibles à la prime seront les travailleurs dans les centres de soins de longue durée, les foyers de retraite, les abris d'urgence, les logements supervisés, les établissements de soins de services sociaux communautaires, les établissements pénitenciers et ceux réservés aux jeunes, les fournisseurs de soins de proximité et certains membres du personnel hospitalier.

M. Ford a annoncé ces nouvelles mesures tout en réprimandant les dizaines de manifestants qui s'étaient rassemblés à l'extérieur du parlement provincial pour critiquer les mesures d'urgence.

Il a affirmé que les actions des manifestants - dont le nombre a été estimé à une centaine — pourraient compliquer la tâche des travailleurs de la santé pendant des mois.

Un décret permettra aussi aux établissements de santé d’affecter temporairement leur personnel de première ligne pour apporter du soutien dans les foyers de soins de longue durée.

« Nos foyers de soins de longue durée sont gravement menacés par ce virus mortel », a déploré le premier ministre ontarien Doug Ford.

Le premier ministre ajoute que les mesures serviront à mieux « protéger les résidents et les travailleurs des foyers, qui courent des risques élevés ».

Une autre des nouvelles mesures misent en œuvre par le gouvernement provincial vise à offrir aux employeurs du secteur des services d’intervention davantage de souplesse pour la gestion de leurs effectifs. 

Les services d’intervention fournissent de l’information auditive et visuelle aux personnes sourdes et aveugles afin qu’elles puissent accéder à des services essentiels pour eux.

« Ces nouveaux décrets d’urgence vont nous permettre d’ajouter des effectifs dans les établissements de soins de longue durée et de veiller à ce que les personnes qui ont un handicap visuel et auditif continuent à recevoir le soutien qu’elles méritent », a déclaré M. Ford.


« Nos foyers de soins de longue durée sont gravement menacés par ce virus mortel »
Doug Ford

Le gouvernement a aussi permis, dès samedi, l’utilisation des jardins collectifs et communautaires à l’échelle de la province.

Selon le gouvernement ontarien, ces jardins « sont une source essentielle d’aliments frais pour certains Ontariens, Ontariennes et leur famille, y compris ceux qui sont confrontés à l’insécurité alimentaire ».

Les médecins hygiénistes locaux fourniront des instructions qui devront être respectées afin que les jardins puissent être utilisés en respectant les consignes de distanciation sociale.

Nombre de cas

Les autorités sanitaires de l’Ontario ont annoncé samedi que 48 nouveaux décès s’ajoutent à la liste des victimes de la COVID-19 sur son territoire.

Depuis le début de la crise, l’Ontario a recensé 811 morts. Un total de 548 décès étaient des personnes âgées de plus de 80 ans, ce qui représente plus de la moitié du bilan ontarien.

De plus, 476 nouveaux cas de contamination au virus ont été décelés dans la province ontarienne samedi, portant le total à 13 995.

La province signale également 19 éclosions supplémentaires dans les foyers de soins de longue durée, ce qui porte à 162 le nombre total d’établissements aux prises avec la maladie.

Neuf cent vingt-cinq personnes sont hospitalisées et 245 de ces patients se trouvent aux soins intensifs. Cent quatre-vingt-quinze d’entre eux ont recours à un respirateur artificiel.

La province a effectué 10 578 tests COVID-19 au cours des dernières 24 heures, soit environ 1 727 tests de moins que le cycle de 24 heures précédent. En tout, 8 171 cas sont toujours sous étude.

L’Ontario a aussi fait savoir que le nombre de cas résolus est maintenant passé à 7 509.