Un dépistage massif a révélé la présence de 17 cas positifs de COVID-19 à la résidence privée Auberge aux Trois Pignons, dans le secteur de Beauport.
Un dépistage massif a révélé la présence de 17 cas positifs de COVID-19 à la résidence privée Auberge aux Trois Pignons, dans le secteur de Beauport.

Éclosion dans une résidence privée pour aînés de Beauport

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a annoncé lundi un nouveau foyer d’éclosion dans un milieu d’hébergement pour aînés. Il s’agit de la résidence privée Auberge aux Trois Pignons, dans le secteur de Beauport, où un dépistage massif a révélé la présence de 17 cas positifs de COVID-19.

Le dépistage massif a été réalisé samedi et dimanche après que des usagers eurent présenté des symptômes compatibles avec la COVID-19. Au total, 15 résidents et deux employés de cette résidence privée pour aînés (RPA) située sur la rue Seigneuriale ont reçu un diagnostic de COVID-19. 

Le Soleil a tenté lundi de parler avec les responsables de la résidence, sans succès. 

La situation au CHSLD Le Faubourg, à l’Hôpital général de Québec et au CHSLD privé non conventionné Les Jardins du Haut-Saint-Laurent, où les éclosions n’ont pas encore été levées par le CIUSSS, est restée stable. Aucun nouveau cas n’a été rapporté depuis vendredi dans ces trois établissements.

En plus des 17 cas à l’Auberge aux Trois Pignons, le CIUSSS de la Capitale-Nationale recensait lundi quatre nouveaux cas dans la communauté, ce qui porte à 21 le nombre total de nouveaux cas enregistrés depuis vendredi. 

Le tableau publié par le CIUSSS lundi contient des erreurs dans la répartition des cas par secteurs géographiques, mais elles seront corrigées au cours des prochains jours, nous dit-on.

«Ce qui peut se passer, c’est qu’il y a des gens qui viennent de déménager, des gens qui sont peut-être arrivés le 1er juillet à l’Auberge aux Trois Pignons ou qui peuvent habiter là mais dont l’adresse officielle inscrite à la RAMQ est encore ailleurs [qu’à Beauport]. […] Quand on reçoit le fax disant que telle personne dans une RPA ou un CHSLD est COVID positif, il arrive qu’il n’y ait pas d’adresse sur le fax, donc dans ce temps-là, le cas est placé dans “sans assignation de territoire”, ou il peut y avoir une adresse qui est l’ancienne adresse de la personne», explique la Dre Anne-Frédérique Lambert-Slythe, médecin-conseil à la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale. 

Chaudière-Appalaches

Pas de changement du côté de Chaudière-Appalaches, où on ne dénombre aucun nouveau cas de COVID-19 depuis le 9 juillet. Le CISSS de Chaudière-Appalaches recense donc toujours un total de 522 personnes infectées depuis le début de la crise sanitaire, dont 513 sont maintenant rétablies et huit sont décédées (aucune personne n’est actuellement hospitalisée).