Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
De nombreux médecins ne savent pas quand ils seront vaccinés, et l’association dit que cela doit changer.
De nombreux médecins ne savent pas quand ils seront vaccinés, et l’association dit que cela doit changer.

Des médecins d’urgence exigent plus de transparence sur la distribution des vaccins

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
OTTAWA —  L’Association canadienne des médecins d’urgence souhaite plus de transparence sur la distribution du vaccin contre la COVID-19.

L’association demande une description claire des groupes d’individus priorisés pour les premières doses, et les raisons derrière ces choix.

Elle souhaite également que la priorité passe à ceux qui s’occupent directement de patients gravement malades ou soupçonnés d’avoir la COVID-19.

L’association affirme que de nombreux membres vivant dans des zones ayant des ressources humaines limitées n’ont pas été vaccinés, alors que des médecins en zone urbaine qui ont moins de contacts avec les patients semblent avoir reçu des doses.

Une déclaration publiée mercredi indique que la communication sur le processus, jusqu’à présent, ne soutient pas les affirmations selon lesquelles le déploiement du vaccin suivra un cadre éthique.

De nombreux médecins ne savent pas quand ils seront vaccinés, et l’association dit que cela doit changer.