Des joueurs de cartes et des propriétaires de logements dénoncés à la police

Des personnes âgées qui jouent aux cartes dans une salle de Chevaliers de Colomb, des propriétaires de logements qui font des travaux dans des appartements, des gens qui font des entretiens mécaniques dans un garage privé… Les policiers de Saguenay ont reçu une fois de plus, mercredi, une myriade de dénonciations, fondées ou non.

« Les gens se dénoncent entre eux. Des employés qui ne veulent pas travailler dénoncent même leurs employeurs », informe une source policière, qui préfère conserver l’anonymat. 

Directeur adjoint au Service de police de Saguenay, Serge Tremblay, confirme que le nombre de dénonciations est en hausse, mais ne pouvait donner plus de détails sur le bien-fondé de ces plaintes. 

« Nous avons mis en place une équipe dédiée à ces dénonciations. Nous agissons de façon préventive également en rendant visite à certains commerces. Nous donnons des consignes et ça se passe bien pour le moment », affirme M. Tremblay.

Ce dernier confirme toutefois que c’est une trop grande proximité entre les individus dans les commerces ou à l’extérieur qui est la principale raison des plaintes. 

« C’est en effet la distance, qui n’est pas respectée, qui est le plus dénoncée. Par exemple, la semaine dernière, il y avait un attroupement extérieur devant la SQDC. Il a fallu intervenir pour rappeler aux gens les consignes », constate le directeur adjoint du Service de police de Saguenay. 

Les policiers n’ont procédé à aucune arrestation et n’ont donné aucune amende pour le moment. Les agents font plutôt de la prévention et émettent des avertissements.