La Société Alzheimer Granby et région a eu l’idée de faire parvenir à ses usagers, par la poste, une carte de souhaits pour leur faire savoir que les intervenants pensent tout de même à eux. Ceux-ci se sont d’ailleurs photographiés pour la cause. De gauche à droite : Chantal Guitard, Nathalie Auger, Lysane Brunet, Élizabeth Nickner et Sara Martinez-Acosta.

Des cartes de souhaits pour personnes isolées

Comme la plupart des organismes communautaires, la Société Alzheimer Granby et région a été contrainte de suspendre les activités prévues dans ses locaux, le temps que les risques de propagation du coronavirus s’amenuisent. Cela ne signifie pas que les intervenants ne pensent pas à leurs protégés, dont certains pourraient recevoir une jolie carte de vœux pour contrer leur solitude.

Depuis lundi, les activités de groupes de répit-stimulation et les rencontres pour les proches aidants ont été annulées, précise la directrice de l’organisme, Sophie Foisy. Depuis la semaine dernière, l’horaire a toutefois repris avec des rencontres téléphoniques.

Comme il est plus difficile de rejoindre certaines personnes atteintes d’Alzheimer dans ces circonstances, la Société a eu l’idée de leur faire parvenir, par la poste, une carte de souhaits pour leur faire savoir que les intervenants pensent tout de même à eux. Ceux-ci se sont d’ailleurs photographiés pour la cause.

« Les personnes qui vivent avec l’Alzheimer nous reconnaissent surtout avec notre visage, explique Mme Foisy. Notre voix, au téléphone, c’est plus difficile, et c’est ce qui est ressorti lors d’une rencontre d’équipe. »

« En plus, on trouve que c’est un beau clin d’œil, étant donné qu’aujourd’hui, on a tendance à se texter et à s’envoyer des courriels plutôt que de s’appeler ou de s’envoyer une lettre par la poste », ajoute-t-elle.

La Société compte environ 63 usagers à son service de répit-stimulation. Ceux-ci devraient donc recevoir la missive d’ici quelques jours. Il n’est pas exclu que des proches aidants reçoivent également la visite du facteur.

« C’est un petit coucou tout simple pour dire aux gens qu’on pense à eux. Tout le monde va signer, précise la directrice. Ce moyen visuel, nous l’espérons, réconfortera les personnes. Elles pourront l’afficher dans leur environnement comme signe de notre présence et de notre soutien pendant cette période. »

L’organisme a également diffusé deux capsules vidéo sur sa page Facebook, mettant en vedette ses intervenants et proposant différentes activités à faire pendant cette période de confinement.