COVID-19: retrait «préventif» d'une enseignante de l'école l'Orée-des-Bois de Cantley

Après le retrait d'un élève de l'école primaire de l'Orée-des-Bois lors de la première journée du retour en classe, une enseignante du même établissement a été retirée «à titre préventif», mardi. La Commission scolaire des Draveurs (CSD) souligne que les deux dossiers ne sont pas liés.

Dans un communiqué diffusé mardi après-midi, la CSD indique qu'une enseignante de l'école de l'Orée-des-Bois  a été retirée du travail «en raison de l'attente du résultat» d'un test de dépistage de la COVID-19 subi par «une personne de son entourage». «Ceux qui avaient à être informés ont été informés», a précisé la CSD au Droit, sans toutefois préciser si l'enseignante s'était présentée au travail ou non, mardi matin.

À LIRE AUSSI : «Il y a lieu d'améliorer la communication», dit un syndicat

La CSD précise que le retrait de l'enseignante du travail va «au-delà des recommandations de la santé publique» et que «les mesures de distanciation sociale et d’hygiène ont toujours été appliquées avec rigueur» dans ses écoles depuis le retour en classe, lundi matin.

«Par mesure de précaution», la classe de l'enseignante concernée a tout de même été «stérilisée», précise la CSD.

L'organisation a par ailleurs souligné que ce dossier «n'a aucun lien» avec le retrait, lundi, d'un élève dont un proche venait de recevoir un diagnostic de COVID-19.