COVID-19: pas de nouveaux cas confirmés dans la grande région de Québec

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) faisait toujours le bilan de 17 cas confirmés dans la province, vendredi en fin d’après-midi.

On comptait également 646 personnes sous investigation, et 1079 analyses s’étaient avérées négatives.

Dans son bilan de la journée à la clinique désignée COVID-19, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale mentionnait un total de 80 personnes testées vendredi, avec la présence de six infirmières sur place.

Depuis l’ouverture de la clinique de Québec, mercredi dernier, le CIUSSS de la Capitale-Nationale compte 42 résultats négatifs, contre aucun positif. Le nombre de personnes ayant suivi les tests de dépistage à la clinique adjacente à l’Institut universitaire de santé mentale de Québec passe donc à près de 240. 

Les personnes sous investigation doivent rester dans leur résidence sous isolement volontaire et elles recevront un diagnostic, positif ou négatif, dans les 24 à 48 heures.

Sur le site Web du gouvernement du Québec, on pouvait lire que «pour le moment, la propagation du coronavirus (COVID-19) est sous contrôle, mais les prochaines semaines seront critiques. Le gouvernement prend donc toutes les mesures nécessaires pour freiner le plus possible la contagion». 

Jeudi, la Direction de santé publique de Chaudière-Appalaches confirmait un premier cas de COVID-19 sur son territoire. La région la plus touchée était toujours celle de Montréal, avec 7 cas confirmés. 

Les cas au Canada

En fin d’avant-midi vendredi, lorsque l’administratrice en chef de l’Agence de la santé publique a offert sa mise à jour, il y avait 157 cas confirmés au pays.

Une deuxième personne, rapatriée mardi de la croisière interrompue en Californie, a reçu un diagnostic de la COVID-19. Les deux Canadiens qui étaient passagers à bord du Grand Princess sont en quarantaine à la base militaire de Trenton, tout comme leurs 226 compagnons de voyage.

Jusqu’à maintenant, quelque 15 000 personnes ont subi le test pour détecter le nouveau coronavirus au Canada.

Un député bloquiste, Mario Simard, s’est mis en isolement en attendant le résultat de son test.

Les autorités de santé publique avertiront tous ceux qui ont été en contact avec Sophie Grégoire Trudeau depuis qu’elle est tombée malade. Mme Grégoire a remarqué les premiers symptômes mercredi soir et est en isolement depuis. Il n’est donc pas question de retracer les passagers à bord de l’avion qui l’a ramenée de Londres, le week-end dernier. Avec La Presse canadienne

+

Le 8-1-1 a sauté! N’appelez plus Info-Santé

N’appelez plus Info-Santé 8-1-1 si vous avez des questions relatives à la COVID-19 (coronavirus). Submergée, la ligne ne fonctionne plus. 

Malheureusement, le nouveau numéro de téléphone devant le remplacer est lui aussi en déroute. Oubliez la consigne de composer le 8-1-1 si vous avez des inquiétudes, voire si vous avez des symptômes grippaux, a prévenu le premier ministre québécois François Legault, vendredi. Il faut plutôt composer le 1 877-644-4545. 

Tandis que le chef du gouvernement lançait cette nouvelle directive, cette ligne téléphonique connaissait des ratés importants. Parfois, elle était tout simplement inaccessible. Sinon, elle raccrochait sans avis, ou il y avait une longue attente… 

«Toute personne qui a des symptômes devrait dorénavant appeler ce numéro», a néanmoins demandé la ministre de la Santé, Danielle McCann. Elle s’engage à corriger rapidement le problème. Baptiste Ricard-Châtelain