Le Cégep de Rivière-du-Loup (photo) et le Cégep de Rimouski, tout comme le Centre matapédien d'études collégiales et l'Institut maritime du Québec, ont suspendu tous leurs cours d'enseignement régulier pour toute la semaine prochaine, tant en présentiel qu'en ligne.
Le Cégep de Rivière-du-Loup (photo) et le Cégep de Rimouski, tout comme le Centre matapédien d'études collégiales et l'Institut maritime du Québec, ont suspendu tous leurs cours d'enseignement régulier pour toute la semaine prochaine, tant en présentiel qu'en ligne.

COVID-19: des établissements collégiaux du Bas-Saint-Laurent suspendent tous leurs cours

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Le nombre d'étudiants contaminés à la COVID-19 qui augmente de jour en jour au Bas-Saint-Laurent force les cégeps de Rivière-du-Loup et de Rimouski, tout comme le Centre matapédien d'études collégiales et l'Institut maritime du Québec, à suspendre tous leurs cours d'enseignement régulier pour toute la semaine prochaine, tant en présentiel qu'en ligne.

La décision, qui a été prise en collaboration avec la direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, est à titre préventif. La formation reprendra le 21 septembre jusqu'à nouvel ordre, mais entièrement à distance. La situation sera réévaluée avec la direction de la santé publique au début octobre.

Comportements inappropriés

«De façon générale, les cas confirmés ont bien fait les choses et ont eu peu de contacts avec des membres du Cégep, explique le directeur des études du Cégep de Rivière-du-Loup, Jérémie Pouliot, dans un communiqué émis par l'établissement. Toutefois, comme la situation autour du Cégep est de plus en préoccupante et que certains jeunes adultes manifestent malheureusement des comportements inappropriés en dehors des murs du Cégep, la direction régionale de la santé publique nous demande notre collaboration pour tenter de contenir le plus rapidement possible l'éclosion.»

Pour sa part, la direction du Cégep de Rimouski déplore la tenue de partys privés organisés par des étudiants du Cégep de La Pocatière et du campus de La Pocatière de l'Institut de technologie agroalimentaire qui est à l'origine de l'importante éclosion du virus au Kamouraska et à Rivière-du-Loup. 

«Malgré les mesures mises en place depuis le début du trimestre, les récents événements qui ont eu lieu dans la région obligent le Cégep à prendre cette décision préventive», fait savoir le directeur général du collège, François Dornier, dans un communiqué émis en début de soirée vendredi. «Par cette décision, nous poursuivons nos efforts pour assurer la santé et la sécurité de toute la communauté. Si des cas positifs sont confirmés chez nous au courant des prochains jours, les personnes qui ont été en contact avec des personnes ayant reçu un diagnostic positif seront immédiatement avisées. Nous invitons les étudiantes et les étudiants à poursuivre leurs devoirs et leurs travaux durant cette semaine de transition. Par la suite, notre expérience des derniers mois en formation à distance servira à reprendre rapidement le cours de notre trimestre.»

Selon les informations provenant de la direction de la santé publique, les deux cégeps ne représentent pas un foyer de contamination et le risque est faible pour les enseignants et le personnel non enseignants qui respectent les mesures de distanciation mises en place. De l'avis de la direction des deux établissements, les mesures instaurées depuis le début de la session sont adéquates et respectent les règles sanitaires.

Au Cégep de Rivière-du-Loup, les membres du personnel ont accès aux bureaux, aux salles d'enseignement et aux locaux spécialisés, mais le télétravail est recommandé. L'accès des étudiants étant contrôlé depuis vendredi, ceux-ci seront prochainement informés des modalités de récupération de leur matériel. Le centre sportif sera également fermé. Du côté du Cégep de Rimouski, les activités sportives et parascolaires sont aussi suspendues jusqu'à avis contraire.

Au Centre matapédien d’études collégiales d'Amqui et à l'Institut maritime du Québec à Rimouski, tous les cours pouvant se donner à distance le seront à 100% dès lundi. Pour le moment, les laboratoires et les ateliers se poursuivront en classe ou dans des lieux externes dédiés à l'enseignement, comme la plongée professionnelle. Toutes les activités non pédagogiques qui devaient se tenir au cours des prochaines semaines sont cependant suspendues.

Concernant les résidences du Cégep de Rimouski, la direction assure qu'elle prend toutes les mesures nécessaires visant à assurer la santé et la sécurité des usagers. «Le protocole d'urgence sera appliqué au besoin», peut-on lire dans le communiqué.

La direction des établissements s'est refusée à tout autre commentaire et a avisé qu'elle n'accorderait aucune entrevue aux médias.