Le Soleil
Début mars, face à la saturation des hôpitaux italiens, la Société italienne d’anesthésie, réanimation et soins intensifs envisageait même une limite d’âge pour l’admission en soins intensifs.
Début mars, face à la saturation des hôpitaux italiens, la Société italienne d’anesthésie, réanimation et soins intensifs envisageait même une limite d’âge pour l’admission en soins intensifs.

COVID-19 : faire le «tri» entre les malades, fardeau quotidien des réanimateurs

Amélie Bottollier-Depois
Agence France-Presse
PARIS — Coronavirus ou pas, choisir de placer ou non un malade sous respirateur artificiel est le lot quotidien des médecins réanimateurs. Mais l’épidémie actuelle risque de les contraindre à un «tri» à grande échelle soulevant des questions éthiques.