Campagne de recrutement dans le monde agricole

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Québec et l'industrie agricole s'apprêteraient à lancer une campagne de recrutement de main-d'oeuvre québécoise, pour remplacer les nombreux travailleurs étrangers qui ne pourront probablement pas se rendre au Québec en raison de la pandémie.

Selon Radio-Canada, au cours des prochains jours, les chômeurs de l'industrie hôtelière, de la restauration et les étudiants pourraient être sollicités. Cette aide permettrait à l'industrie agricole, notamment les producteurs maraîchers d'assurer les récoltes cette année. 

Normalement, les producteurs agricoles dépendent du travail de 16 000 personnes venant notamment du Mexique, du Guatemala et du Honduras. Or, en raison de la pandémie, un grand nombre d'entre eux risquent de ne pas pouvoir se rendre au Québec cette année. 

Le ministère de l'Agriculture et celui du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale travaillerait sur ce dossier avec l'Union des producteurs agricoles (UPA) et Agricarrières afin de déterminer les besoins de main-d’œuvre, les qualifications et la formation requises pour les emplois à combler. 

L'UPA aimerait par ailleurs que les Québécois recrutés puissent être payés sans pour autant perdre leurs prestations d'assurance-emploi. Des discussions seraient en cours à ce sujet entre Québec et Ottawa.