Le plus récent bilan du CIUSSS de la Capitale-Nationale (7 mai) pour le Jeffery Hale fait état de 39 morts, 56 usagers positifs, 94 employés positifs et 63 employés en isolement.
Le plus récent bilan du CIUSSS de la Capitale-Nationale (7 mai) pour le Jeffery Hale fait état de 39 morts, 56 usagers positifs, 94 employés positifs et 63 employés en isolement.

«Aucune dérogation» au Jeffery Hale, dit la CNESST

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) n’a constaté «aucune dérogation» dans les mesures de prévention et de protection des travailleurs du Jeffery Hale dans le contexte de l’éclosion de la COVID-19.

C’est ce qu’indique un rapport d’intervention de la CNESST daté du 6 mai dont Le Soleil a obtenu copie.

L’enquête a été menée du 23 avril au 28 avril, soit un mois après l’apparition du premier cas d’infection au CHSLD du Jeffery Hale.

La période du début de l’éclosion où on a craint de manquer d’équipements de protection individuelle (EPI) et de travailleurs pour assurer les soins n’est donc pas couverte par l’intervention de la CNESST.

Le rapport y fait cependant allusion lorsqu’il note que «de manière globale, l’ensemble des éléments de gestion sont présents et ce après une mise en place initiale complexe».

Bien qu’elle ne constate aucune dérogation, la CNSST note que «l’élément le plus sensible demeure la stabilité des ressources (par établissement, par zone, par unité etc).

L’objectif est que les employés circulent le moins possible au sein d’un établissement et entre les établissements pour ne pas accroître les risques de propagation.

«Il s’agit d’une recommandation de la Santé publique que l’employeur doit, dans la mesure du possible, favoriser en assurant les services dans ses établissements», rappelle l’inspectrice Kareen Robertson, qui signe le rapport.

Dans les faits, cette stabilité n’est pas toujours possible en raison du manque de personnel qui affligeait déjà les CHSLD avant la crise actuelle et qui s’est amplifié en cours de route lorsque des employés ont été atteints ou mis en confinement.

Ce fut le cas au Jeffery Hale où la circulation d’employés entre les étages a parfois été nécessaire pour éviter une rupture de service.

La CNESST rappelle par ailleurs que la situation évolue constamment» et que «l’employeur et les travailleurs devront apporter les modifications nécessaires au fur et à mesure» pour suivre les recommandations émises par le gouvernement.

La vérification de la CNESST a été menée entre le 23 et le 28 avril par des entrevues individuelles auprès de représentants syndicaux en santé et sécurité au travail et de la direction des ressources humaines du CIUSSS. On n’y fait pas état d’inspections ou de vérifications «terrain».

Le rapport note que les «parties syndicales» ont «confirmé» les observations sur le respect des règles de santé et sécurité au travail.

Ces règles et obligations sont nombreuses. La CNESST les passe en revue dans son rapport d’une douzaine de pages:

  • Identification des résidents et travailleurs atteints; suivi des cas positifs aux fins de confinement et de retour au travail;
  • Mise en place du dépistage massif lors de l’éclosion;
  • Contrôle à l’entrée de l’établissement par un agent de sécurité; mise en place des protocoles et directives PCI (prévention et contrôle des infections). On parle ici des équipements de protection, de l’instauration des zones froides, tièdes et chaudes, etc.

La CNESST s’assure aussi que les activités de réadaptation, les regroupement et toutes les visites ont cessé, sauf pour des raisons humanitaires et seulement alors sous supervision.

Il a fallu prévoir des vestiaires pour les employés réguliers et ceux des agences afin que les effets personnels ne soient plus apportés dans les unités de soin.

Lors d’une éclosion, les repas et les pauses des employés doivent être pris dans un endroit dédié de l’unité afin qu’il n’y ait pas de contact avec les employés des autres unités.

Il faut augmenter l'entretien des aires communes, cesser les repas de groupe sauf pour les usagers à risque, etc.

Malgré cette longue liste de mesures et le respect des normes de santé et sécurité au travail, le plus récent bilan du CIUSSS de la Capitale-Nationale (7 mai) pour le Jeffery Hale fait état de 39 morts, 56 usagers positifs, 94 employés positifs et 63 employés en isolement.