Le Soleil
Le préfet du Kamouraska, Yvon Soucy, a aussi déploré les événements qui se sont produits dans des bars de sa MRC et estime que, comme le «cauchemar» tire à sa fin, il n’est donc pas le temps des relâchements.
Le préfet du Kamouraska, Yvon Soucy, a aussi déploré les événements qui se sont produits dans des bars de sa MRC et estime que, comme le «cauchemar» tire à sa fin, il n’est donc pas le temps des relâchements.

COVID-19: violence et débordements dans des bars de Rivière-du-Loup et du Kamouraska

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) sont intervenus dans des bars de Rivière-du-Loup et du Kamouraska en fin de semaine pour des débordements qui ont dégénéré en altercations et autres gestes violents. La SQ a informé les dirigeants du Centre de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent et les préfets des MRC concernés de ces événements et de comportements enfreignant les règles visant à freiner la propagation de la COVID-19.