Le camp Bellefeuille, qui propose cet été un camp de jour ainsi que des chalets pour la location touristique.
Le camp Bellefeuille, qui propose cet été un camp de jour ainsi que des chalets pour la location touristique.

COVID 19: Un camp de jour gaspésien interrompt ses activités 

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
La base de plein-air Bellefeuille, à Chandler, en Gaspésie, interrompt les activités de son camp de jour en raison d’une possible contamination à la COVID-19 dans des installations adjacentes. Les 113 enfants inscrits resteront à la maison pour au moins une semaine de façon préventive.

Le camp Bellefeuille, qui propose cet été un camp de jour ainsi que des chalets pour la location touristique, a décidé de fermer ses portes pour une semaine, même si la santé publique régionale ne l’a pas obligé à le faire. «On a pris la décision en tant qu’organisation, pour protéger notre communauté», explique la directrice générale, Guylaine Michel.

L’organisation a été avertie lundi, en après-midi, qu’un locataire d’un des chalets a été en contact avec une personne testée positive à la COVID-19 au cours des derniers jours. Le contact aurait eu lieu sur le territoire gaspésien. Le locataire ainsi que sa famille ont été placé en isolement dans le chalet, mais ne ressentent pas de symptômes.

Le conseil d’administration a décidé d’interrompre les activités de son camp de jour pour une semaine, même si les campeurs ne partagent pratiquement pas d’installations avec les locataires des chalets. «En début de pandémie, on a décidé de faire une séparation clair entre le camp de jour et les chalets. On a voulu faire des ‘’bulles’’ pour prévenir une contamination importante si il y avait une éclosion», note Mme. Michel. Les touristes qui louent des chalets ont notamment une plage réservée ainsi que des activités complètement indépendantes du camp.

L’organisation compte reprendre les activités du camp de jour la semaine prochaine, à moins de nouveaux développements.