À la blague, François Legault a dit ajouter un personnage imaginaire sur la liste des services essentiels, mardi, en réponse à une fillette de 7 ans, Raphaëlle, qui lui avait envoyé une vidéo dans laquelle elle s’inquiétait du passage de la Fée des dents en période de confinement. 
À la blague, François Legault a dit ajouter un personnage imaginaire sur la liste des services essentiels, mardi, en réponse à une fillette de 7 ans, Raphaëlle, qui lui avait envoyé une vidéo dans laquelle elle s’inquiétait du passage de la Fée des dents en période de confinement. 

COVID-19: signes encourageants, mais avril sera difficile [VIDÉO]

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
«Ce n’est pas le temps, à Pâques, de faire un jambon aux ananas puis d’inviter sa belle-sœur, son beau-frère, même si on pense qu’ils sont fiables!»

La météo s’embellit, les prévisions de contagion du coronavirus chez les Québécois aussi. Mais Horacio Arruda a encore été on ne peut plus clair, mardi : ne relâchez pas les mesures d’isolement physique. Restez chez vous!

«On est en train de se poser la question : est-ce qu’on ne va pas rebaisser la capacité [de confinement]? Mais il est encore trop tôt. Avril va être un mois important, votre collaboration encore, je vous demande, je sais que c’est long, mais ensemble, on va y arriver», a imploré le directeur national de la Santé publique du Québec, lors du point de presse quotidien tenu en compagnie du premier ministre, François Legault, et de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

À la seule lumière des statistiques, la situation au Québec s’avère «encourageante», aux dires mêmes du premier ministre Legault. Reste qu’il n’y a rien de rose à voir que 29 autres personnes sont mortes de la COVID-19 en 24 heures. Le décompte atteint la barre des 150 décès au Québec, depuis le début de l’épidémie.

Mardi, à 13h, 9340 personnes avaient été déclarées positives à la maladie à coronavirus, au Québec. Une hausse de 760 par rapport à la veille.

Mais les chiffres qui intéressent le plus les experts se situent dans la colonne des hospitalisations. Ils étaient 583 malades de la COVID-19 dans les hôpitaux québécois, 50 de plus que lundi.

Et 164 de ces 583 étaient alités aux soins intensifs, un chiffre stable depuis la veille. «C’est la bonne nouvelle de la journée», a souligné M. Legault.

___

À DÉCOUVRIR: La carte détaillée de la Covid-19 préparée par Benoît Lalonde, responsable de travaux pratiques et de recherche au Département de géographie, et Stéfano Biondo, cartothécaire au Centre GéoStat de la Bibliothèque, Université Laval
___

Vie normale en mai?

«Malgré les décès, puis on ne s’habitue pas aux nouveaux décès, il reste que si on regarde froidement la situation, les hospitalisations puis les soins intensifs, l’augmentation se stabilise. Donc, c’est encourageant qu’on est en train d’atteindre bientôt le fameux sommet. Mais même si c’est encourageant, la bataille n’est pas gagnée. Si on veut être capables de retourner progressivement à une vie normale au mois de mai, c’est important de rester très disciplinés pendant tout le mois d’avril», a encore insisté le premier ministre.

La fin de semaine de Pâques qui arrive lui cause d’ailleurs du souci.

«On sait tous qu’il y a Pâques en fin de semaine. Ça fait partie des traditions au Québec d’aller à l’église, de recevoir sa famille, dans la communauté juive, d’aller à la synagogue. C’est très important qu’il n’y ait pas de rassemblements physiques. Ce n’est pas le temps de préparer des partys de famille en fin de semaine prochaine. Vous pouvez le faire par vidéo, par téléphone, mais pas physiquement, c’est important, cette année», a-t-il affirmé, lançant un appel aux leaders des différentes communautés.

Problème «surestimé» dans les hôpitaux

L’inquiétude grandissante se trouve dans les lieux d’hébergement de personnes âgées. Sur les 2200 au Québec, quelque 700 auraient un problème d’infection au coronavirus, dont 150 confirmés, selon M. Legault.

Rappelons que les gens de 70 ans et plus représentent 87 % des décès et seulement 15 % des cas confirmés. 

Parmi les décès, 44,7 % viennent des CHSLD et 20 % des résidences pour personnes âgées.


« Ce n’est pas le temps de préparer des partys de famille en fin de semaine prochaine. Vous pouvez le faire par vidéo, par téléphone, mais pas physiquement, c’est important, cette année »
François Legault

Ce qui a convaincu le gouvernement de transférer du personnel des hôpitaux, médecins et infirmières, vers les lieux d’hébergement pour aînés.

«Je n’ai pas l’impression qu’on a sous-estimé la situation dans les résidences pour personnes âgées et les CHSLD», assure M. Legault. «On a été parmi les premiers à interdire les visites, à ajouter des ressources. Il faut comprendre que les personnes qui sont dans les CHSLD sont déjà malades, donc plus vulnérables que d’autres du même âge qui sont à la maison. On s’attendait à avoir relativement beaucoup de décès dans ces résidences-là.

«Là où on a plutôt surestimé le problème, c’est dans les hôpitaux, poursuit le premier ministre. Actuellement, on a beaucoup moins de gens d’hospitalisés puis dans les soins intensifs qu’on pensait, donc on prend ce personnel-là et on l’envoie dans les résidences de personnes âgées. Je pense qu’on fait les bons gestes aux bons moments.»

En vrac: 

- le premier ministre Legault s’est dit «très conscient du problème qu’il y a un effet de domino sur les gens qui n’auront pas leur maison [neuve] à temps», à  cause de l’arrêt des chantiers ; 

- la Santé publique du Québec ne compte pas bannir la course à pied des rues des grandes villes comme l’interdira Paris de 10h à 19h, à compter de mercredi ;

- François Legault recommande de «s’en tenir à un conjoint ou une conjointe seulement» pour éviter d’écoper une contravention pour rassemblement illégal, tandis que Horacio Arruda convient que «la monogamie est préférable à ce temps-ci» ;

- à la suite d’une question reçue par vidéo de la petite Raphaëlle, âgée de sept ans, le premier ministre a décrété que «la fée des dents va maintenant être sur la liste des services essentiels. [...] La fée des dents est immunisée contre le coronavirus. Donc, il n’y a pas de danger, la fée des dents va continuer à faire son travail».