S’il avait été relativement épargné par le nouveau coronavirus lors de la première vague au printemps, l’Hôtel-Dieu de Lévis est désormais aux prises avec plusieurs unités en éclosion depuis le début octobre.
S’il avait été relativement épargné par le nouveau coronavirus lors de la première vague au printemps, l’Hôtel-Dieu de Lévis est désormais aux prises avec plusieurs unités en éclosion depuis le début octobre.

COVID-19: l’équipement des infirmières «insuffisant» à l’Hôtel-Dieu de Lévis

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Le nombre d’employés infectés par la COVID-19 ne cesse d’augmenter à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Face à d’importantes éclosions, le syndicat des professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches s’indigne de l’interdiction du personnel infirmier à porter de l’équipement «adéquat» dans les zones chaudes de l’hôpital. «Ce n’est pas compliqué, on avait plus d’équipement dans la première vague, quand on n’avait presque pas de COVID».