Le maire de Québec Régis Labeaume

COVID-19: discipline pour le recyclage, demande le maire Labeaume

S’il arrivait de tricher dans les déchets jetés au recyclage, ce n’est plus le moment. Le maire de Québec Régis Labeaume demande aux citoyens de faire preuve de discipline alors que les écocentres seront fermés, et que le centre de tri maintient seulement 20 % de ses activités. 

Près de 80 % du volume de recyclage devra être entreposé dans des espaces intérieurs, a annoncé la Ville de Québec jeudi. Il s’agit de quelque 200 tonnes de matière qui sera pressée en ballots par jour. La Ville s’en occupera lorsque la crise de la COVID-19 sera terminée.

Pour l’instant, la Ville a de la place pour entreposer tous ces ballots pendant trois semaines.

Pour le reste de la matière recyclable, une douzaine d’employés s’occuperont du tri, alors qu’ils ont l’habitude d’être plus de 60. «On enlève le plus gros de la chaîne de triage et on compresse le reste. Mais s’il vous plaît, donnez-nous un coup de main. Quand vous jetez une canne de métal, soyez donc assez gentil pour la rincer», demande le maire.

La Société VIA avait d’abord annoncer cesser ses activités de triage, en raison de mesures de distanciation sociale qui ne pouvaient être respectées notamment. Jeudi, la Ville a convaincu l’entreprise de demeurer ouverte, en diminuant ses activités.

«Ça aurait été simple d’envoyer ça a l’incinérateur, mais on ne veut pas le faire, on veut montrer l’exemple. Tout ça pour s’assurer de garder nos convictions en terme de développement durable.»

Le maire se veut rassurant, il n’est pas question de diminuer le recyclage, la Ville peut encore «tout accueillir». Il faut simplement bien suivre les règles afin de faciliter le tri pour les quelques «braves» employés, qui seront en sécurité, précise-t-on.

Écocentres fermés

Les écocentres ont fermé leurs portes jeudi soir, et ce jusqu’au 13 avril. La Ville de Québec évaluera de nouveau la situation pour une potentielle réouverture à cette date.

«Ils ne sont pas sur la liste des services essentiels et on crée potentiellement des rassemblements avec ça», indique le maire de Québec.

Un autre avertissement de Régis Labeaume : pas question de mettre les retailles de travaux dans le bac bleu, comme les pots de peinture ou les morceaux de bois.

«Les gens ont du temps et font des rénovations. Ça génère du matériel, s’ils mettent ça dans leur bac bleu ça va nous créer beaucoup de soucis. Ça va étouffer le système. Soyez patients, gardez vos retailles chez vous. Les écocentres vont rouvrir à un moment donné.»