Sur les 26 décès déclarés samedi pour la province par la Santé publique, tout près de la moitié sont survenus dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches.
Sur les 26 décès déclarés samedi pour la province par la Santé publique, tout près de la moitié sont survenus dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches.

COVID-19: bond des décès dans la grande région de Québec

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Le nombre de décès a bondi samedi dans la grande région de Québec. Sur les 26 décès déclarés pour la province par la Santé publique, tout près de la moitié sont survenus dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches.

Après trois journées consécutives à recenser de moins en moins de cas, les chiffres en légère hausse dans la Capitale-Nationale lui ont fait franchir samedi le cap des 8000 personnes touchées par le virus depuis le début de la pandémie. Bien que nombreux pour la région, ces 135 nouveaux cas demeurent tout de même bien loin du sommet de 272 cas en 24 heures atteint lundi.

En Chaudière-Appalaches, les 91 nouvelles infections gardent la région dans un seuil de contamination élevé, tout près du record de 98 fracassé mercredi.

Mais samedi, le nombre de décès qui s’ajoute aux cumuls de ces deux régions retient l’attention. Alors que le bilan québécois en compte 26 de plus, la grande région de Québec compte à elle seule 12 décès. Sept victimes dans la Capitale-Nationale et cinq en Chaudière-Appalaches.

Notons toutefois qu’ils ne sont pas tous survenus au cours des 24 dernières heures. Sur le total provincial, cinq d’entre eux sont survenus depuis vendredi et un autre à une date inconnue. S’ajoutent 17 décès qui remontent à des dates antérieures.

Point de rupture

Bien que le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs (93) samedi a diminué au Québec, celui faisant état du total d’hospitalisations a augmenté, atteignant 549.

Selon les données de la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale, en date de vendredi, la région en dénombrait à elle seule 90 personnes hospitalisées, dont 18 aux soins intensifs. Sur la rive-sud, le CISSS de Chaudière-Appalaches en rapportait 48 dans les hôpitaux, parmi lesquels huit se trouvaient aux soins intensifs.

La vice-première-ministre, Geneviève Guilbault, et les maires Régis Labeaume et Gilles Lehouillier ont d’ailleurs lancé un fort message à la population de ces deux régions, leur demandant de se «ressaisir» maintenant, parce que leurs établissements de soins s’approchent du point de rupture.

À LIRE AUSSI: «L’heure est grave» dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches

Retour dans le temps

Pourtant, il ne faut pas remonter si loin dans le temps pour constater que la deuxième vague a progressé.

En date du 24 septembre, 3351 cas étaient confirmés dans la région de Québec, contre 1060 en Chaudière-Appalaches. C’est donc dire que plus de 50% des cas rapportés depuis le début de la pandémie ont été enregistrés au cours du dernier mois dans la Capitale-Nationale (58%). Ce pourcentage est encore plus important du côté de Chaudière-Appalaches, avec 65%.

À titre d’exemple 24 septembre, Le Soleil rapportait 50 éclosions actives sur le territoire de la Capitale-Nationale, alors en zone orange des paliers de niveaux d’alerte. Lors de son point de presse vendredi, la ministre Guilbault a fait mention de 160 éclosions actives dans cette région.

Au moment d’écrire ces lignes, la Capitale-Nationale totalise 285 décès attribuables à la COVID-19 depuis le mois de mars, ainsi que 8117 cas confirmés. De son côté, Chaudière-Appalaches cumule 54 personnes ayant succombé à la maladie, de même qu’un total de 3049 infectés.