Centre de dépistage de la COVID sur l'avenue Dalton
Centre de dépistage de la COVID sur l'avenue Dalton

COVID-19: baisse des cas dans la Capitale-Nationale, augmentation dans Chaudière-Appalaches

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Alors que la situation semblait se stabiliser dans la Capitale-Nationale, jeudi, elle s’est aggravée dans Chaudière-Appalaches, où la Direction de santé publique a rapporté 18 nouveaux cas de COVID-19 et confirmé une éclosion dans un second établissement pour aînés ainsi que dans une école primaire. Des cas pour l’instant isolés ont également été signalés dans deux autres milieux d’hébergement.

Dans son communiqué quotidien, le CISSS de Chaudière-Appalaches a annoncé une éclosion à la ressource intermédiaire pour aînés Le Crystal, à Thetford Mines, qui compte pour le moment cinq usagers et deux employés infectés. 

À LIRE AUSSI: Débordements dans les centres de dépistage de Québec: le CIUSSS ouvrira deux autres sites

À LIRE AUSSI: COVID dans les écoles: les listes ne concordent pas

«Tous les résidents et les travailleurs ont été dépistés au cours des derniers jours», précise le CISSS, ajoutant que les cinq usagers infectés ont été déplacés dans la zone rouge du CHSLD Saint-Alexandre, dédiée aux patients atteints de la COVID-19. 

Le CHSLD Saint-Alexandre, également situé à Thetford Mines, comptait toujours jeudi un seul résident infecté par le virus.

Un autre cas pour l’instant isolé a été signalé jeudi dans un autre établissement pour aînés de Thetford, cette fois à la résidence privée Les Jardins de St-Alphonse. 

Là encore, «toutes les mesures de prévention et de sécurité nécessaires» ont été mises en place, et tous les résidents et membres du personnel ont été rapidement dépistés, assure le CIUSSS. Le résident atteint de la COVID a lui aussi été déplacé dans la zone rouge du CHSLD Saint-Alexandre.

Quant à la situation à la résidence privée pour aînés Le Saint-Guillaume, à Saint-Georges, la situation était toujours stable, jeudi, avec 10 résidents et cinq employés infectés. 

Tous les résidents atteints ont été transférés dans un site d’hébergement temporaire aménagé dans le même édifice que le CLSC de la Guadeloupe, précise le CISSS. «Toutes les mesures sont mises en place pour éviter des contacts entre les étages du site d’hébergement temporaire et du CLSC ainsi que dans la municipalité», assure l’établissement.

Le CISSS de Chaudière-Appalaches a également confirmé une éclosion à l’école primaire des Deux-Rives de Saint-Georges, en Beauce, où au moins deux cas liés entre eux auraient été recensés. «Les parents et les membres du personnel ont été informés, et l’enquête de la Direction de santé publique se poursuit», mentionne simplement le CISSS dans son communiqué.

Mireille Gaudreau a assuré au Soleil jeudi que l’établissement publiera «très prochainement» un bilan des écoles sous surveillance ou en éclosion dans la région.

On sait pour l’heure que l’école primaire Monseigneur-Fortier, à Saint-Georges, la Polyvalente Bélanger, à Saint-Martin, de même que le campus Saint-Georges du Cégep Beauce-Appalaches et le Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (CIMIC), également à Saint-Georges, sont actuellement sous surveillance après qu’au moins un cas de COVID-19 ait été signalé dans ces établissements.

Entre dimanche et lundi, 50 nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés dans Chaudière-Appalaches, contre 36 au total la semaine dernière. La région avait jusque-là été assez épargnée par la pandémie, avec seulement 691 contaminations recensées depuis mars. De ce nombre, 609 sont rétablies, huit sont décédées et une personne est hospitalisée (contre aucune la veille), pour un total de 74 cas (confirmés) actifs sur le territoire actuellement. 

24 nouveaux cas dans la Capitale-Nationale

Du côté de la Capitale-Nationale, passée mardi en mode «préalerte», le dernier bilan quotidien fait état de 24 nouvelles contaminations, en baisse par rapport aux trois jours précédents. 

L’éclosion à la microbrasserie La Souche, dans Limoilou, compte maintenant 14 cas cumulés, soit deux de plus que la veille, alors que la situation au bar Kirouac, dans Saint-Sauveur, est demeurée stable, avec 72 cas cumulés.

La Capitale-Nationale comptait toujours jeudi quatre milieux d’hébergement pour aînés en éclosion. La situation est restée stable à la résidence privée Place Alexandra, avec 31 résidents et moins de cinq employés infectés. Idem du côté de la résidence Kirouac (sept usagés contaminés) et du CHSLD Louis-Hébert («moins de cinq» résidents et «moins de cinq» employés infectés). 

À la résidence intermédiaire privée Clairière du Boisé, un sixième usager a reçu un résultat positif à la COVID-19 («moins de cinq» employés infectés).

En ce qui a trait aux milieux scolaires qui font l’objet de mesures d’isolement, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a décidé jeudi d’en suspendre la recension «en raison des disparités entre les diverses listes qui circulent actuellement». 

Depuis le début de la rentrée, une vingtaine d’établissements scolaires de Québec font l’objet de mesures d’isolement. Au moins quatre nouvelles écoles se sont ajoutées à la liste depuis mercredi, soit l’école Boudreau et l’école primaire Notre-Dame-du-Canada, dans Vanier, de même que l’école secondaire de la Cité et l’école primaire Saint-Paul-Apôtre, dans Limoilou. 

Une seule éclosion a été rapportée jusqu’à maintenant en milieu scolaire, et c’est dans une bulle-classe de l’école Dominique-Savio, dans Limoilou, où au moins «deux cas reliés épidémiologiquement entre eux» ont été détectés. 

«La situation est contrôlée puisque les enfants étaient déjà en isolement préventif au moment de la déclaration de l’éclosion. Le dépistage des élèves de la classe est en cours. Toutes les familles sont suivies par la santé publique. L’école demeure ouverte et sécuritaire pour les membres du personnel et les élèves», assurait mercredi le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale par intérim, le Dr Jacques Girard.

Par ailleurs, trois travailleurs (des sous-traitants) ont reçu un résultat positif à la COVID-19 sur le méga chantier du Nouveau complexe hospitalier, a confirmé jeudi au Soleil le porte-parole de la Société québécoise des infrastructures, Martin Roy. Les trois personnes infectées sont actuellement en isolement, à l’instar d’une dizaine d’autres qui ont été en contact avec elles et qui sont en attente du résultat de leur test de dépistage.

Les lieux de travail (roulottes de chantier) ont été désinfectés, et même si la distanciation est possible, le port du masque est maintenant obligatoire lors des déplacements partout sur chantier, a précisé M. Roy. Dans ce contexte, le chantier se poursuit normalement, a-t-il ajouté.

Les 24 nouveaux cas de COVID-19 rapportés jeudi portent à 2391 le nombre de personnes infectées dans la Capitale-Nationale depuis le début de la pandémie. De ce nombre, 1822 sont rétablies, 197 sont décédées et 15 sont hospitalisées (deux de plus que la veille), dont une aux soins intensifs (- 1). On compte donc actuellement 372 cas (confirmés) actifs dans la région.