La co-porte-parole et cheffe parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé
La co-porte-parole et cheffe parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé

COVID-19 à Québec: une part du blâme aux radios, dit QS

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
La transmission élevée de la COVID-19 dans la région de Québec s'explique en partie par le message véhiculé par certaines radios, selon Québec solidaire.

«Lorsqu'il y a un certain nombre de réseaux qui entretiennent une certaine banalité entourant la question de la pandémie, je parle notamment des réseaux radiophoniques, on peut s'attendre que nos concitoyens mettent aussi en cause ces éléments-là et peut-être soient moins vigilants», a déclaré la co-porte-parole et cheffe parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé, mardi matin en mêlée de presse.

En l'absence des deux députés solidaires de la région de Québec, Sol Zanetti et Catherine Dorion, tous deux en congé parental, Mme Massé prend le relais pour les dossiers de la Capitale-Nationale.

Au secteur santé, Gabriel Nadeau-Dubois, l'autre co-porte-parole de QS, prendra la parole à la place de M. Zanetti dans les prochaines semaines.

«Il y a sans doute beaucoup de raisons» expliquant la hausse marquée de cas dans la Capitale-Nationale en ce moment, constate M. Nadeau-Dubois. En proportion, Québec est la région la plus touchée par la deuxième vague, cet automne.

«Un bilan devra être fait en temps et lieu pour avoir l'ensemble du portrait. Mais le climat médiatique, il faudrait être aveugle, dans ce cas-là sourd, pour ne pas identifier que ça peut être un facteur qui explique la situation à Québec», a renchéri M. Nadeau-Dubois.


« Lorsqu'il y a un certain nombre de réseaux qui entretiennent une certaine banalité entourant la question de la pandémie, je parle notamment des réseaux radiophoniques, on peut s'attendre que nos concitoyens mettent aussi en cause ces éléments-là et peut-être soient moins vigilants »
La co-porte-parole et cheffe parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé

Rappelons que le premier ministre, la semaine dernière, s'est montré irrité envers un journaliste de CHOI Radio X en point de presse. François Legault lui a répondu de «demander à ses auditeurs de respecter les consignes».

Il y a un mois, la station radiophonique 98,1 FM de Québec a refusé de diffuser une publicité gouvernementale qui faisait la promotion des mesures sanitaires en traçant un certain lien entre l'auditoire de CHOI et les théories du complot qui diminuent l'importance de la pandémie. 

Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait ensuite retiré toute la publicité de la Ville des ondes de CHOI, décision qui avait entraîné plusieurs autres retraits d'annonceurs.