Le ministre des Finances Eric Girard
Le ministre des Finances Eric Girard

COVID-19: 2,3 milliards $ aux municipalités et aux sociétés de transport

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Québec et Ottawa verseront «le plus tôt possible» 2,3 milliards $ aux municipalités du Québec et aux sociétés de transport en commun du Québec pour pallier aux difficultés auxquelles elles font face en raison de la COVID-19 et pour amorcer une certaine relance économique.

Trois ministres du gouvernement Legault se sont déplacés pour en faire l'annonce, vendredi à Montréal, soit Eric Girard, des Finances, François Bonnardel, des Transports, et Andrée Laforest, des Affaires municipales et de l'Habitation.

De cette somme globale de 2,3 milliards $, moitié-moitié fédéral-provincial, 1,2 milliard $ sera réservé aux sociétés de transport en commun, qui ont affronté une forte baisse de l'achalandage, donc des revenus en 2020. La somme inclut les 400 millions $ déjà annoncés en juin.

Le ministre Bonnardel a précisé que le transport adapté et le transport interurbain sont aussi concernés par cette aide.

À même le montant global, une somme de 800 millions $ sera aussi octroyée aux municipalités. «Ça va permettre d'éviter des hausses de taxes dans les municipalités - c'est certain que lorsqu'on aide les municipalités à boucler leur budget, c'est au bénéfice de tous les citoyens - et d'éviter les diminutions de services», a expliqué le ministre Girard.

Les 300 millions $ qui restent constituent une réserve pour éventualités, a indiqué le ministre Girard.

Syndiqués et municipalités soulagés

L'annonce a été fort bien reçue par les deux grandes unions municipales, l'Union des municipalités et la Fédération québécoise des municipalités.

«Cette aide, elle va nous permettre d'atténuer les fortes pressions budgétaires que nous ressentons depuis le printemps dernier, d'assurer le maintien sécuritaire des services à la population, d'aider les municipalités à faire face à cette deuxième vague partout au Québec et de soutenir les efforts nécessaires à une relance sécuritaire et durable dans toutes les régions du Québec», a commenté la présidente de l'UMQ, Suzanne Roy.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, qui représente près des trois quarts des syndiqués municipaux, notamment les chauffeurs d'autobus et opérateurs de métro à Montréal, s'est réjoui de cette aide tant attendue.

«La situation devenait critique, car le Québec a été touché plus que toute autre province canadienne. Il fallait une aide urgente et substantielle aux municipalités et sociétés de transport. Le message a été entendu et nous saluons cette annonce. Maintenant, il faut s'assurer que l'argent est investi sans autre délai pour que les Québécois et Québécoises retrouvent l'ensemble des services auxquels ils ont droit», a commenté Marc Ranger, directeur québécois du SCFP.