Le Soleil
Michel Cadotte avait été reconnu coupable par un jury d’homicide involontaire. Il avait étouffé sa femme souffrant d’Alzheimer, avec un oreiller.
Michel Cadotte avait été reconnu coupable par un jury d’homicide involontaire. Il avait étouffé sa femme souffrant d’Alzheimer, avec un oreiller.

Coupable d’homicide involontaire, Michel Cadotte ne fera pas appel de sa peine

La Presse Canadienne
Après la Couronne, c’est au tour de Michel Cadotte d’annoncer qu’il n’ira pas en appel de la peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour qui lui a été imposée pour avoir mis fin aux jours de sa femme souffrant d’Alzheimer.