Le palais de justice de Québec

Coupable de l’agression sexuelle de son amie

Même entre amis, une relation sexuelle sans consentement clair devient une agression sexuelle.

Philip Van Dieren, 27 ans et sans antécédent judiciaire, a plaidé coupable mardi à une agression sexuelle commise par voie sommaire sur une amie, le 29 octobre 2016. 

Son avocat Me Jean-Marc Fradette et la procureure de la Couronne Me Sonia Lapointe ont rédigé un exposé conjoint des faits.

Après une soirée très arrosée dans un bar de Québec, une jeune femme part à l’hôtel et aura une relation sexuelle consensuelle avec un ami. Elle s’endort par la suite.

Van Dieren arrive lui aussi dans la chambre et s’approche de la jeune femme endormie. Après l’avoir caressée et masturbée, il décide de la pénétrer, croyant qu’elle appréciait ses gestes.

La plaignante a dit avoir d’abord pensé que son compagnon, toujours couché à côté d’elle, voulait avoir une seconde relation sexuelle. Elle dit avoir manifesté son désaccord dès le départ et avoir été encore plus claire lorsqu’elle a reconnu l’accusé.

Van Dieren n’a pas insisté et a retraité de son côté de la chambre. La jeune femme est partie sans se rhabiller complètement.

En plaidant coupable, l’accusé admet «qu’il n’a pu contrôler sa pulsion physique et qu’il a imaginé erronément que la plaignante pouvait être intéressée à avoir une relation sexuelle sans se soucier d’avoir un accord clair et exprès de celle-ci».

L’accusé «prend entièrement la responsabilité de sa conduite inacceptable» et ne rejette pas la faute sur les substances intoxicantes consommées. Le jeune homme ne prétend pas non plus que son amie lui aurait envoyé un message quelconque pour laisser croire qu’elle voulait une relation avec lui.

Philip Van Dieren connaîtra sa peine en janvier, après la réalisation d’un rapport prédécisionnel.