La ministre de la Santé, Danielle McCann

Coup d’envoi pour la phase 2 du projet de réaménagement de l’Hôpital régional de Portneuf

Les citoyens de la région de Portneuf auront finalement leur appareil de tomodensitométrie (TDM) et leur (petite) unité de chimiothérapie. La ministre de la Santé, Danielle McCann, en a fait l’annonce, lundi matin, en même temps qu’elle a annoncé la refonte complète de l’urgence de l’Hôpital régional de Portneuf.

La ministre McCann et le député de Portneuf, Vincent Caron, ont souligné en conférence de presse le début des travaux de la phase 2 du projet de réaménagement de l’Hôpital régional de Portneuf, qui inclut, outre l’installation d’un appareil de TDM, le développement de plusieurs nouvelles unités fonctionnelles au premier étage de l’établissement (unité de chimiothérapie de six fauteuils de traitement, unité de médecine de jour de six places, centre satellite d’hémodialyse de huit fauteuils de traitement, salle d’isolement avec civière, salle d’examen et pharmacie oncologique). 

Urgence mise aux normes

L’urgence, elle, sera mise aux normes, a-t-on également annoncé. Le milieu sera «plus convivial, confidentiel et sécuritaire, tant pour les usagers que pour le personnel». 

La nouvelle urgence comportera notamment huit aires d’observation dans des salles fermées, une salle distincte pour le prétriage, un système de ventilation à pression négative ajouté à la salle d’isolement respiratoire, une salle de réanimation plus fonctionnelle de même qu’une salle d’attente réaménagée en trois zones permettant de séparer les patients de l’urgence, de la radiologie et des prélèvements. 

L’ensemble des travaux de réaménagement de l’Hôpital régional de Portneuf représente un investissement global de 21,9 millions $, dont 3,6 millions $ serviront à la mise aux normes de l’urgence. Un financement récurrent de 557 000 $ est également octroyé pour les services d’hémodialyse afin de couvrir les coûts de 2496 traitements par année.

La première phase des travaux avait permis le développement d’une unité de 13 lits d’hospitalisation en soins gériatriques postaigus et le déménagement de l’unité de réadaptation fonctionnelle intensive au troisième étage de l’hôpital.

L’agrandissement de l’aile B, qui accueillera l’appareil de TDM, est déjà en cours de réalisation. L’appareil sera mis en service à l’automne 2020, a-t-on indiqué lundi. Le réaménagement du premier étage sera quant à lui complété à l’été 2021, alors que l’ouverture de la nouvelle urgence est prévue pour 2022.