Catherine L'Espérance et sa famille ont dû quitter leur maison du quartier des Constellations, il y a plus d'un an.

Coup de pouce inattendu pour une résidente du quartier des Constellations

L'une des résidentes du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, dont certaines maisons s'enfoncent dans le sol depuis 2009, reçoit un coup de main inattendu. Des collègues de travail ont lancé une campagne de financement publique pour lui venir en aide.
Comme plusieurs autres bâties au sein du quartier des Constellations, la maison de Catherine L'Espérance s'enfonce dans un sol argileux, causant d'importants dommages; 397 000 $ dans son cas.
Mme L'Espérance et son conjoint ont dû quitter les lieux il y a plus d'un an. Les moisissures occasionnaient des problèmes de santé à leurs six enfants, ont-ils réalisé à force de consultations chez le médecin. Ils louent maintenant une maison à Saint-Nicolas et continuent de payer pour leur propriété fantôme.
Le couple est au bord de la faillite et attend le dénouement d'un recours collectif des résidents du quartier contre la Ville de Lévis.
Devant leur marasme, des collègues de travail de Mme L'Espérance au bloc opératoire de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus ont décidé de lancer une campagne de financement. «On les appelle nos anges», a dit Mme L'Espérance, émue par l'initiative. Une première collecte de fonds s'est faite à l'interne au mois de décembre, amassant un peu plus de 2000 $. «On demande pas ça, mais quand ça survient, c'est magique.»
Mais voilà que la campagne s'élargit. Les collègues infirmières Mona Bouchard, Line Michaud et Joanne Dussaut ont décidé de créer une page Facebook : Sauvons la famille Gagnon-L'Espérance. Mise en ligne depuis quelque temps, la page offrira éventuellement un lien vers un compte PayPal où le grand public sera invité à aider financièrement la famille.