Québec continuait de se préparer pour le G7 mardi.

Couillard trouve «regrettable» la suspension des travaux durant le G7

Le premier ministre Philippe Couillard aurait visiblement préféré continuer à siéger sur la colline parlementaire durant le G7, mais les arguments de sécurité l’ont emporté. Les députés ne seront pas au travail jeudi soir et vendredi.

«C’est un peu regrettable dans le fond, parce qu’on introduit une notion qu’on interrompt la démocratie pendant ces manifestations-là. Mais au-dessus de tout, la question de la sécurité qui se pose», a commenté le premier ministre mardi. 

Sans dire que le niveau de menace a été relevé par les autorités policières, M. Couillard soutient que «les précautions adéquates sont prises». 

Les fonctionnaires qui travaillent sur la colline parlementaire à Québec devraient eux aussi obtenir congé durant le G7. 

Même s’il ne souhaite pas de casse, le premier ministre soutient qu’il ne faut pas prendre à la légère le danger qui peut survenir pour les citoyens lors des manifestations annoncées. «Si mes petits-enfants étaient là, j’espèrerais que leurs parents ne les amènent pas là»

M. Couillard a également eu un mot de soutien pour les gens d’affaires. «Les commerçants, s’ils ont des dommages, on va être avec eux après. On disparaîtra pas nous autres après le G7. On va s’occuper d’eux et d’elles en souhaitant qu’il y ait le moins de dégâts possible.»

Le premier ministre indique que ce sera le gouvernement fédéral qui règlera la facture, mais que le gouvernement du Québec pourrait jouer un rôle de soutien, pour «faciliter les choses» pour les commerçants. 

Plus de détails à venir…

+

Des commerces se préparaient pour le G7 mardi.
Québec est moins accueillante qu'à son habitude pour les touristes.