Le premier ministre Philippe Couillard était à Notre-Dame-du-Lac lundi pour la désignation de l'autoroute 85 en autoroute Claude-Béchard en compagnie des ministres Robert Poëti et Jean D'Amour.

Couillard promet le parachèvement de l'autoroute 85

L'autoroute 85, entre Notre-Dame-du-Portage et le Nouveau-Brunswick, devenue officiellement aujourd'hui l'autoroute Claude-Béchard, sera parachevée, a assuré le premier ministre du Québec Philippe Couillard.
«Le tronçon final sera complété», a déclaré M. Couillard. La section de 94 kilomètres de Saint-Antonin à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, évaluée à 562 millions $, doit faire l'objet d'un nouvel accord fédéral-provincial.
«C'est évident que nous allons terminer ce dossier-là qui est d'envergure. C'est sûr et certain que la négociation avec le gouvernement fédéral va être bouclée. Il faut prendre le temps. Ce qu'on vit actuellement est administratif», a précisé Robert Poëti, ministre des Transports du Québec, en présence de son collègue Jean D'Amour.
Claude Béchard, alors qu'il député-ministre libéral de Kamouraska-Témiscouata, avait initié en 2001 ce vaste projet grâce à un financement conjoint fédéral-provincial. Au 31 mars, plus de 650 millions $ ont été déjà investis dans la nouvelle autoroute.
À 41 ans, Claude Béchard est décédé d'un cancer le 7 septembre 2010. Il avait été élu pour la première fois député dans Kamouraska-Témiscouata à 28 ans, lors de l'élection partielle du 6 octobre 1997, puis réélu en 1998, en 2003, en 2007 et en 2008.
«La politique était toute sa vie. C'est le plus beau souvenir qu'on pouvait laisser en mémoire de Claude Béchard», a rappelé, dans un témoignage émouvant, Guylaine Sirois, préfète de la MRC du Témiscouata, qui a travaillé pendant 10 ans pour Claude Béchard.