Le soir du concert, le vendredi 22 août, Jean-Pierre Ferland dédiera aux victimes des Rédemptoristes la chanson Une chance qu'on s'a.

Côte-de-Beaupré: Ferland ne souffre pas de l'appel au boycottage

La vente de billets pour le concert de Jean-Pierre Ferland à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré ne semble pas souffrir de l'appel au boycottage lancé il y a deux semaines par des victimes d'abus sexuels perpétrés par des pères rédemptoristes.
La présidente de La Grande Fête de la Côte-de-Beaupré, Sophie Brisson, a confirmé, jeudi, lors du lancement de la programmation de l'événement, que la vente se poursuit normalement. «Quand on regarde où on est rendu, c'est sensiblement le même nombre de billets vendus que pour les concerts des années précédentes.»
À la suite du jugement rendu contre les rédemptoristes, qui gèrent la basilique, les victimes reconnues et alléguées de sévices sexuels avaient demandé à M. Ferland de ne plus s'associer à cette congrégation, parce que c'est «moralement inacceptable». Ils devaient se rallier le lendemain.
«On laissait les gens juger et on se fiait à eux», lance Mme Brisson. C'est que La Grande Fête, qui en est à sa septième présentation cette année, est un organisme à but non lucratif, qui n'a aucun lien avec les Rédemptoristes. L'utilisation de la basilique permet d'avoir accès à une grande salle de spectacle, sinon la seule, sur la Côte-de-Beaupré, permettant d'accueillir 1300 personnes.
La présidente a tenu à souligner qu'elle est, comme M. Ferland, de tout coeur avec les victimes. Le chanteur avait confié au Soleil se sentir piégé dans cette histoire. Il avait d'ailleurs eu une conversation avec Frank Tremblay, victime à l'origine du recours collectif contre les Rédemptoristes.
Il lui avait expliqué être sympathique à la cause des victimes, mais ne voulait pas décevoir son public et les gens qui s'étaient déjà procuré des billets. Le soir du concert, le vendredi 22 août, Jean-Pierre Ferland leur dédiera la chanson Une chance qu'on s'a.
La Grande Fête a été présentée la première fois dans la foulée du 400e de Québec en 2008. Elle est devenue une occasion de célébrer chaque année la musique et les producteurs et les artisans de la Côte-de-Beaupré.