Coronavirus: état de la situation au Québec

Tous les cas confirmés de COVID-19 au Québec, soit 17 personnes, sont des Québécois qui ont voyagé à l’extérieur du pays, ont affirmé les autorités de santé publique vendredi. Il n’y a donc pas de cas de transmission locale.

Seulement 2 de ces 17 personnes sont hospitalisées.

Vendredi en fin de matinée, 266 personnes attendaient toujours le résultat de leurs tests.

À des fins de comparaison, l’Ontario compte 4 fois plus de cas que le Québec. Vendredi, la province voisine indiquait que 74 personnes étaient atteintes de la COVID-19.

Les cliniques et services

Trois cliniques de dépistage COVID-19 sont actuellement en service: une à Québec et deux à Montréal. Dans la métropole, un centre est réservé aux adultes dans l’ancienne urgence de l’Hôtel-Dieu et l’autre aux enfants, au CHU Sainte-Justine.

Vendredi, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a déclaré qu’une dizaine d’autres cliniques désignées de dépistage seraient déployées au cours de la semaine prochaine, pour un total de 15.

La ligne Info-Santé 811 a causé du stress à plus d’un au cours des derniers jours, car l’attente était péniblement longue, si la ligne n’était pas occupée. Vendredi matin, le gouvernement de François Legault a dit aux citoyens de ne plus appeler le 811 s’ils ont des symptômes associés à la maladie à COVID-19 — les principaux sont la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. Désormais, ils doivent composer le 1 877 644-4545.

La ministre de la Santé dit avoir ajouté 88 infirmières pour répondre aux appels.

Des hôpitaux et des Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ont décidé de restreindre ou de limiter les visites dès vendredi. Par exemple, l’Hôpital Notre-Dame et l’Hôpital de Verdun ne permettent plus les visites (sauf pour les visites humanitaires, par exemple pour des gens en fin de vie).

Les écoles, cégeps, universités et services de garde du Québec seront fermés dès lundi, pendant les deux prochaines semaines.

Au niveau municipal, Québec reporte tout vote par anticipation et tout scrutin électoral prévu jusqu’au 26 avril 2020. Au total, 29 élections partielles dans des municipalités sont visées, dont six scrutins qui devaient se tenir en fin de semaine.