Gratuite, l'application Copilote est relativement simple et utilisable sur tous les téléphones intelligents. Elle permet de trouver un espace de stationnement et de procéder au paiement.

Copilote: pour se stationner à Québec avec son téléphone intelligent

Trouver un espace de stationnement libre et le payer avec son téléphone intelligent, c'est maintenant possible dans la capitale grâce à la nouvelle application gratuite Copilote lancée jeudi par la Ville de Québec grâce à des investissements de 190 000 $.
En conférence de presse, le maire Régis Labeaume a présenté l'application comme étant meilleure et plus complète que celle, semblable, déjà disponible pour la Ville de Montréal. «Et elle a l'avantage d'être totalement gratuite, car elle est intégrée à notre système de bornes. À Montréal, elle coûte 30 sous par transaction », a-t-il fait remarquer.
Autre avantage sur l'application de la métropole, celle de Québec permet aussi aux automobilistes de détecter les places de stationnement libres dans un rayon de 500 mètres, tant celles situées dans des stationnements intérieurs qu'à des bornes de stationnement et même le stationnement gratuit dans les rues, avec ou sans panneau de limite de temps.
Une alerte peut également être fixée pour avertir l'utilisateur que le temps de stationnement payé tire à sa fin et il est aussi possible d'ajouter du temps à l'horodateur à distance, sans se déplacer.
Simple d'utilisation
L'application est relativement simple et utilisable sur tous les téléphones intelligents. Après l'avoir installée, il suffit de créer un compte en inscrivant son nom, son adresse de courrier électronique et un mot de passe, puis d'ajouter une carte de crédit Visa ou MasterCard au compte pour pouvoir l'utiliser.
Le conseiller municipal Rémy Normand, responsable des transports au sein du comité exécutif, a souligné que d'autres fonctionnalités seraient ajoutées à Copilote au cours des prochains mois, notamment afin de permettre le paiement du stationnement à ExpoCité et sur le site du nouvel amphithéâtre.
L'étape suivante sera l'ajout de renseignements concernant le déneigement, les entraves routières, les accidents de la route et les travaux routiers dans la même application dont le but est de simplifier la vie des automobilistes.
Le maire Labeaume a déclaré qu'il ne croyait pas que la nouvelle application incite les automobilistes à utiliser illégalement leur téléphone cellulaire alors qu'ils sont au volant ni qu'elle n'amène la Ville à encaisser des revenus moins importants provenant du stationnement.