La  journaliste judiciaire du <em>Soleil</em> Isabelle Mathieu

Conversation avec Isabelle Mathieu

On poursuit notre série Conversation avec nos chroniqueurs, formidable moment de rencontre entre les artisans du Soleil et leurs lecteurs. Le lundi 9 mars, place au fascinant monde du journaliste judiciaire avec Isabelle Mathieu.

Les coulisses du palais de justice, où se jouent des drames montrant ce que l’humain a souvent de pire, est aussi le théâtre de la vie. Une plongée dans l’âme criminelle, mais aussi une incursion au cœur des solutions, de la résilience, et du travail quotidien de ceux et celles qui font fonctionner les rouages du système judiciaire.

Ce monde, Isabelle Mathieu le fréquente depuis 2013. Elle y a accumulé beaucoup de souvenirs, d’émotions et de réflexions qu’elle partagera lors de cette soirée offerte en priorité aux abonnés du Soleil et que j’aurai le plaisir d’animer. C’est un rendez-vous à ne pas manquer le 9 mars au théâtre Le Diamant à 19h.

Avant le journalisme judiciaire, Isabelle Mathieu, arrivée au Soleil comme stagiaire à l’été 1996, a couvert les faits divers, l’éducation et les affaires municipales.

En plus de sa couverture sensible, rigoureuse et appréciée de la scène judiciaire, elle a aussi découvert une nouvelle passion : la baladodiffusion. Elle nous présentait à l’automne 2019 la série Le meurtrier gentleman, qui relatait en trois épisodes l’histoire méconnue d’un meurtre survenu à Québec dans les années 1990. Elle reviendra bientôt avec une nouvelle série dont elle parlera en primeur aux lecteurs présents le 9 mars.

Cette rencontre sera composée d’un entretien suivi d’une période de questions du public, occasion de mieux comprendre la réalité du métier de journaliste judiciaire.

Un moment privilégié pour partager avec vous, précieux lecteurs. Les personnes inscrites auront aussi la chance de visiter Le Diamant alors que des visites seront proposées à partir de 18h. Inscrivez-vous dès maintenant au isabellemathieu.lesoleil.com. Places limitées à 100 chanceux!

L’activité est gratuite, mais il sera possible de faire sur place une contribution volontaire à la Coopérative de solidarité Le Soleil.

D’autres rencontres Conversation avec nos chroniqueurs sont prévues dans les mois à venir.