Le Soleil
Selon le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, le passage de la région au code orange (alerte modérée) s’explique par l’augmentation de plus de 250 cas depuis le début du mois.
Selon le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, le passage de la région au code orange (alerte modérée) s’explique par l’augmentation de plus de 250 cas depuis le début du mois.

Code orange au Bas-Saint-Laurent: la COVID-19 touche surtout des aînés et des travailleurs de la santé

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Dès minuit mercredi, le Bas-Saint-Laurent passera au code orange (alerte modérée) du système d’alertes régionales de la COVID-19. Cette décision gouvernementale s’explique par l’augmentation de plus de 250 cas depuis le début du mois. «Les cas de COVID-19 se sont poursuivis et touchent non plus maintenant des jeunes qui ont fait la fête, mais du personnel de la santé et des gens de résidences pour personnes âgées, ce qui fait que nous sommes dans une situation qui est précaire», précise le directeur régional de la santé publique, Sylvain Leduc.