Vers la fin de l’avant-midi, la douce température faisait fondre la glace pour laisser place à une chaussée plus mouillée, avec la fameuse «slush».

«Cocktail météo»: pas d'accident majeur, mais appel à la prudence

Le mauvais cocktail météo de samedi aurait pu donner du fil à retordre aux automobilistes, mais la Sûreté du Québec (SQ) n’a relevé aucun accident ni collision majeure à Québec. Les sorties de route mineures se sont toutefois multipliées.

En matinée, la chaussée glacée rendait les routes glissantes. Plusieurs chemins se sont transformés en patinoires. 

Puis vers la fin de l’avant-midi, la douce température faisait fondre la glace pour laisser place à une chaussée plus mouillée, avec la fameuse «slush». 

«Ça se passe plutôt bien, il n’y a pas de collision majeure, pas de blessés graves et pas d’entraves à la circulation. On recommande toujours aux gens de consulter le Québec 5-1-1 quand les conditions sont difficiles», indique Stéphane Tremblay, porte-parole de la SQ. 

Il faut aussi s’informer des conditions routières dans les régions où l’on se dirige, la température n’est pas la même partout, ce qui peut créer de mauvaises surprises aux automobilistes.

Samedi matin, ceux qui devaient utiliser leur véhicule ont sûrement remarqué une «plaque de glace» sur le toit ou sur le pare-brise. Il est essentiel de bien la retirer avant de prendre la route.

«Il faut absolument bien dégager les autos. Des constats d’infraction peuvent s’appliquer si ce n’est pas le cas, quand la visibilité du conducteur est réduite ou quand de la neige ou de la glace peut se détacher du véhicule», poursuit M. Tremblay.

Les policiers peuvent aussi exiger des conducteurs d’immobiliser leur véhicule et de le déneiger convenablement avant de repartir. 

«Ça peut causer des dommages sur d’autres véhicules et des blessures à d’autres usagers de la route.»

De la glace qui se détache du toit d’un véhicule pour atterrir dans le pare-brise d’un autre n’est pas un scénario souhaitable. 

Un appel à la prudence était aussi lancé aux piétons, il devenait hasardeux de se déplacer sur les trottoirs glacés. 

Sortie de route

Vers 8h samedi, un véhicule qui roulait en direction nord sur l’autoroute Laurentienne s’est retrouvé dans le fossé près de la sortie vers la rue Jacques-Bédard.

Le conducteur a perdu le contrôle de l’auto, trois personnes siégeaient à bord et deux d’entre elles ont été transportées au centre hospitalier pour soigner des blessures mineures. 

Les pompiers et les ambulanciers étaient sur les lieux pour venir en aide au petit groupe. 

***

Pluie, verglas, neige et redoux avant de grands froids

Des avertissements de pluie verglaçante et de pluie ont été émis par Environnement Canada pour les régions situées au nord du fleuve Saint-Laurent: les Basses-Laurentides, Lanaudière, la Mauricie et Québec.

«C'est un système qui est assez important, provenant de la région du golfe du Mexique», explique le météorologue Simon Legault, d'Environnement et Changement climatique Canada en entrevue à La Presse canadienne.

«Ça amène beaucoup d'humidité et beaucoup de chaleur aussi. Encore une fois, la température va faire le yoyo en remontant beaucoup dans la journée de samedi jusqu'en soirée et descendre dans la journée de dimanche pour retrouver des températures plus froides.»

Cette pluie verglaçante devrait laisser une accumulation de 2 à 4 millimètres de verglas au réveil, mais il va fondre assez rapidement en raison de la pluie abondante prévue d'ici dimanche matin étant donné que de 25 à 35 millimètres sont attendus.

Ailleurs, les Québécois auront droit à des conditions hivernales puisque plus au nord les précipitations liées à ce système dépressionnaire tomberont en neige.

«En Outaouais, au Lac-Saint-Jean et sur une partie de la Côte-Nord, on prévoit de 20 à 30 cm, peut-être même 40 cm de neige», affirme Simon Legault.

«Eux ne recevront pas beaucoup de pluie ou pas du tout, mais il y aura plus de neige qui va s'accumuler avec des conditions hivernales.»

Après la pluie, le beau temps, mais...

Les résidents de la grande région de Montréal semblent en partie épargnés par ce cocktail météo quoique la métropole devrait recevoir de 10 à 15 mm de pluie. Même ailleurs, après la pluie, ce sera brièvement le beau temps, explique le météorologue d'Environnement Canada.

«Par exemple, dans la région de Montréal, le mercure va monter jusqu'à 6 degrés Celsius au cours de l'après-midi. Il s'agit d'une température qui est largement au-dessus des normales saisonnières. À ce temps-ci de l'année, normalement c'est -2 au maximum», précise-t-il.

Ce redoux ne va pas durer puisqu'un changement va s'opérer dès la journée de dimanche, et cette fois, personne ne semble pouvoir y échapper.

«Ça va être très venteux dans beaucoup de régions du Québec dans la journée de dimanche avec des rafales à 50, 60, même 70km/h», souligne M. Legault.

«Il y a des régions qui auront un petit peu de neige. Ce ne sera pas nécessairement de grandes quantités, mais avec les vents, ça risque de causer des problèmes sur les routes avec de la poudrerie.»

Une fois les caprices de Dame nature passés, l'expression suggérant de bien attacher sa tuque prendra aussi tout son sens tandis que le Québec sera plongé dans de grands froids dignes de la fin janvier.

«Pour la région de Québec, la semaine prochaine, on attend des températures de -15 et de -20 degrés. [...] Si on va du côté du Lac-Saint-Jean, ce sera encore plus froid avec des nuits à -25 degrés Celsius possiblement et des maximums entre -15 et -20», reconnaît le météorologue Simon Legault.  La Presse canadienne