Dès vendredi, Charlevoix passe en zone rouge.
Dès vendredi, Charlevoix passe en zone rouge.

Charlevoix passe au rouge

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Charlevoix était la seule MRC de la région de la Capitale-Nationale qui était encore épargnée par la zone rouge. Dès vendredi, elle en fera aussi partie.

Le premier ministre du Québec, François Legault, en a fait l'annonce, mardi. «On a vu que le virus se propage dans des régions autres que Montréal et Québec, c’est pour ça que la Santé publique a décidé de faire passer toute la Montérégie, tout le Centre du Québec et toute la Capitale-Nationale dont Charlevoix», a expliqué M. Legault.

Dès vendredi, les citoyens de Charlevoix devront composer comme leurs voisins des autres MRC de la Capitale-Nationale avec la fermeture des salles à manger et terrasses de restaurants, des bars, des salles de spectacles, des cinémas, des théâtres, des bibliothèques, des musées, des casinos, des gyms et des salles de sports. Les visiteurs d’une autre adresse sont interdits même à l'extérieur, sauf pour les personnes qui habitent seules.

Le 29 septembre, l'agglomération de Québec incluant Saint-Augustin-de-Desmaures, L’Ancienne-Lorette et Wendake, la MRC de La Jacques-Cartier, la MRC de La Côte-de-Beaupré et la MRC de L’Île-d'Orléans étaient passées au rouge. Puis, le 8 octobre, Portneuf a à son tour basculé dans le rouge.

Mardi, le bilan a continué à s'alourdir dans la région de la Capitale-Nationale. La Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale a confirmé 125 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, un bond de 35 par rapport à la veille. Il y a aussi un nouveau décès.

Actuellement, 91 personnes atteintes de la COVID-19 sont hospitalisées, dont 8 sont aux soins intensifs. Le total des cas de COVID-19 s'élèves maintenant à 6292 personnes infectées et à 247 décès. Jusqu'à maintenant, 4800 personnes sont considérées comme guéries.

Une vingtaine de milieux d'hébergement pour les aînés sont présentement en éclosion. Plus d'une centaine d'écoles primaires et secondaires dans la région comptent au moins un cas actif de COVID-19.

Chaudières-Appalaches

Au contraire de son voisin, la région de Chaudière-Appalaches a vu son nombre de nouveaux cas baisser mardi par rapport à la veille, passant de 81 à 75.

Mardi, 54 personnes étaient hospitalisées, dont 12 en soins intensifs. Jusqu'à maintenant, la région compte 2224 personnes infectées. Entre vendredi et lundi, la COVID a fait 7 morts.

Une cinquantaine de milieux dans la région sont toujours considérés en éclosion, en majorité des écoles et des entreprises.