Le Soleil
Le chantier d’Henri-IV, qui doit s’étirer sur cinq ans et coûter 450 millions $, prévoit l’ajout d’une troisième voie dans chaque direction, entre l’autoroute Charest et l’avenue Chauveau. Il sera lancé officiellement à la fin de l’été.
Le chantier d’Henri-IV, qui doit s’étirer sur cinq ans et coûter 450 millions $, prévoit l’ajout d’une troisième voie dans chaque direction, entre l’autoroute Charest et l’avenue Chauveau. Il sera lancé officiellement à la fin de l’été.

C’est parti pour l’élargissement d’Henri-IV

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
L’élargissement de l’autoroute Henri-IV constitue la pièce maîtresse de la programmation routière des deux prochaines années dans la région de la Capitale-Nationale. Pour atténuer les impacts du chantier sur la circulation, le ministère des Transports prévoit réaliser de nuit une grosse partie des travaux et conserver le même nombre de voies pour les automobiles, quitte à les détourner et à les rétrécir. Même l’accotement pourrait devenir une voie réservée pour les autobus.