La Ville de Québec a payé près de deux fois la valeur inscrite au rôle d’évaluation pour la demeure.

Centre de plein air de Beauport: dernière maison privée bientôt rasée

La Ville de Québec vient de mettre la main sur la dernière maison privée située en plein cœur du Centre de plein air de Beauport.

Elle a payé presque deux fois la valeur inscrite au rôle d’évaluation municipale pour la demeure qui sera démolie.

«Cet immeuble demeure la seule propriété qui n’est pas détenue par la Ville dans le secteur», lit-on dans un document municipal expliquant l’acquisition. Afin de «consolider» le Centre de plein air de Beauport, le lot d’une superficie approximative de 1 206,5 mètres carrés [avait] été identifié comme étant un site d’intérêt par la Division de la foresterie urbaine et de l’horticulture».

Voici que le propriétaire des lieux depuis 1996, Guy Lemelin, a contacté la Ville avec l’intention de vendre. Des pourparlers ont donc été entrepris : «À la suite de négociations, les parties se sont entendues pour un montant de 230 000 $, plus les taxes applicables. […] Cet immeuble est porté au rôle d’évaluation 2019-2020-2021 à 119 000 $.»

Le terrain offre un accès à l’eau, tant au lac du Délaissé qu’à la rivière Montmorency. Les fonds nécessaires à l’achat seront prélevés dans un budget nommé «Règlement sur l’acquisition de milieux naturels d’intérêt et sur l’emprunt nécessaire au paiement des coûts qui y sont rattachés.»

Sans que la date soit fixée, la Ville a déjà statué sur l’avenir de la maison. «Le bâtiment sera ultérieurement démoli par le Service de la gestion des immeubles, aux frais de la Division de la foresterie urbaine et de l’horticulture.»

Avant que les démolisseurs s’activent, le propriétaire s’est toutefois assuré par contrat de pouvoir récupérer deux poêles à bois, un lave-vaisselle, un vaisselier en bois… et deux convecteurs.

Autre achat

Dans le même secteur de la capitale, toujours pour préserver des sites naturels, la Ville met la main sur le 3983, rue Chabanel, situé sur la rive sud du parc de la Rivière-Beauport. Le lot et le garage, évalués à 86 000 $, seront payés 100 0000 $. Ici aussi, la municipalité a l’intention de démolir pour naturaliser le terrain riverain.