Bruno Marchand, président et directeur général de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, a souligné que les investissements représentaient 89 % du montant recueilli lors de la dernière campagne de financement.

Centraide: se préoccuper de changer des vies

Pour sa campagne 2017, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches choisit de diriger les projecteurs sur les gens dans le besoin plutôt que sur son habituel objectif financier.
Dans les années précédentes, «on mettait le focus sur un chiffre», admet Bruno Marchand, président-directeur général de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. Si les montants amassés chaque année sont considérables, de l'ordre de 13 millions $ depuis 2014, «ces chiffres-là ne parlent pas de l'ensemble des besoins [...] et faisaient diversion de ce qui est le plus important, c'est-à-dire le sens de cette mission-là».
«Préoccupons-nous de ceux pour qui ça change des vies pour la vie. Préoccupons-nous de Simon, de Julie, de Nawel, ces personnes qui ont vue leur vie transformée parce que des gens ont accepté de mettre un peu de leur argent pour aider leur communauté.»
Centraide Québec et Chaudière-Appalaches fait ainsi suite à d'autres Centraide au Canada ayant usé de la même stratégie lors de leurs campagnes de financement. «Une des choses qu'on a craintes, c'est que les gens soient moins mobilisés par le fait qu'il n'y ait pas d'objectif. Les autres nous ont dit que ça ne changeait rien. La mobilisation est aussi grande, et même plus, parce que les gens sont portés par le sens. L'objectif, au lieu d'être un chiffre, devient une personne.»
Cette année, Julie, Simon et Nawel, respectivement une mère à bout de souffle, un jeune en quête de repères et une femme en situation d'isolement, prêtent leur visage à la campagne de Centraide.
Bruno Marchand admet que cette nouvelle stratégie pourrait laisser croire à une baisse d'ambition de l'organisation. Mais il ajoute : «Ils nous jugeront au résultat, et ils verront que notre ambition est toujours aussi grande.»
Dans cette optique, il s'engage à faire mieux que l'an dernier, alors qu'un montant de 13 751 380 $ avait été amassé par Centraide Québec et Chaudière-Appalaches.