Placardé depuis des années, le 175, Saint-Vallier Est doit être démoli la semaine prochaine pour faire place à un complexe d’une centaine d’appartements à louer.

Cent logements neufs sur Saint-Vallier Est

Le promoteur immobilier Synchro annonce finalement la démolition de l’ancienne quincaillerie Cantin de la rue Saint-Vallier Est. Les immeubles situés à l’arrière, rue Christophe-Colomb Est, tomberont aussi. Si tout va comme prévu, poussera sur le vaste lot du quartier Saint-Roch un projet transformé : exit les 50 copropriétés annoncées, place à un complexe d’environ 20 millions $ qui abritera une centaine d’appartements à louer.

«La démolition du bâtiment est prévue pour la semaine prochaine», assure l’architecte et président de l’entreprise, George Blouin.

«La démolition va durer environ deux semaines. Ensuite, c’est l’excavation et les fondations qui commencent pour une livraison en juin 2020.»

Voilà plusieurs années que les lieux sont placardés. Devenu propriétaire en 2013, Synchro rêvait de copropriétés. L’entreprise avait d’ailleurs annoncé dès l’année suivante la construction d’un immeuble de quatre étages hébergeant des stationnements, des commerces et une cinquantaine de logements allant du loft aux maisons de ville : Le Cosmo devait être livré aux acheteurs en juillet 2015.

Les plans ont changé. George Blouin annonce «un tout nouveau projet. Il n’est aucunement comme l’autre».

Nouveau zonage

Le promoteur souligne que la Ville permet maintenant de construire plus haut sur Saint-­Vallier Est. Il note également que le marché immobilier a évolué. D’où la refonte des plans, dit-il.

«Le zonage a changé. Ce n’est plus quatre étages dans ces secteurs-là, c’est six étages», fait-il valoir. «Puis le marché a aussi changé. Aujourd’hui, c’est de moins en moins des grandes unités. Ça fait que les unités sont de plus en plus petites.»

Ayant exclu les maisons de ville projetées sur la rue Christophe-Colomb Est et en ajoutant deux étages, Synchro dispose de plus d’espace. «On se retrouve à avoir une plus grande surface au total. Donc, si on divise ça par des logements qui sont plus petits, le chiffre en bout de ligne est plus élevé.»

En fait, il y aura «environ» deux fois plus de portes. «C’est très varié, du studio aux 5 1/2.»

Clôtures

Par ailleurs, des barrières sont apparues au cours des derniers jours dans la rue de côté de l’ancienne quincaillerie Cantin, la rue Horatio-Nelson. M. Blouin note que ce sont les employés municipaux qui ont sécurisé les lieux. «Ce qui a été fait autour du site en ce moment c’est simplement un petit mur de brique que la Ville trouvait problématique. En attendant, pour être sûrs qu’il n’y ait pas de danger, ils ont fait une petite clôture autour. […] C’est préventif pour protéger le public.»