La première phase du plan de verdissement du campus du Cégep de Sainte-Foy sera réalisée à l’été 2021.

Cégep de Sainte-Foy: un campus plus vert [VIDÉO]

Le Cégep de Sainte-Foy veut reverdir son campus avec plus de liens piétons et cyclables, moins de cases de stationnement et la création de parcs thématiques. À terme, la proportion d’aires vertes passera de 35 % à 45 % de la superficie totale.

«Depuis 1967, le campus a grossi. Des bâtiments ont été démolis et d’autres ont été construits, sans véritable vision d’ensemble», lance la directrice générale, Jasmine Gauthier. Selon elle, il était temps de se doter d’un véritable plan directeur d’aménagement à long terme. 

La première phase de cet ambitieux plan sera réalisée à l’été 2021 avec le réaménagement de l’entrée principale accessible par le chemin Sainte-Foy. Le coût des travaux est de 1,2 million $.

Au fil des ans, il y aura d’autres investissements selon les disponibilités budgétaires. Mme Gauthier ne peut chiffrer chacun des projets ni confirmer un échéancier de réalisation. Chose certaine, le plan servira de guide pour améliorer la vie étudiante.

«Nous voulons un cégep plus vert, plus sécuritaire, plus attrayant. Ça a un impact sur l’apprentissage. Des espaces verts à l’extérieur, ça crée des liens parce que les gens restent sur place et ont l’impression de faire partie d’une communauté. Plus on passe de temps dans notre milieu, plus ça favorise la persévérance», soutient la dg.

L’architecte-paysagiste Étienne Binette de la firme Option Aménagement explique que l’un des buts de l’exercice est de «décloisonner» le cégep, qui est peu adapté aux transports actifs.

«On remarque que le campus a été beaucoup pensé pour la voiture. Les trottoirs sont discontinus et les sentiers empruntés par les étudiants sont improvisés.» Lui-même a vécu l’expérience la première fois qu’il a visité le cégep. Il a longtemps cherché l’entrée principale. «On devrait s’y rendre facilement alors que ce n’est pas naturel», confie-t-il.

M. Binette a donc imaginé de nombreux passages pour piétons et cyclistes qui mènent vers chaque entrée du cégep. Par exemple, l’accès très achalandé du chemin Sainte-Foy, près de l’autoroute Robert-Bourassa, sera aménagé avec une pente en zigzag pour permettre aux vélos d’y circuler facilement. L’accès côté est, près de La Pyramide, sera également soigné, car on devrait y retrouver un arrêt du futur réseau structurant de transport en commun.

Sur le site, le projet compte aussi l’aménagement de plusieurs parcs thématiques. Les plans prévoient notamment une agora pour la présentation de spectacles extérieurs, des jardins communautaires, des espaces pour dîner et l’installation de mobilier urbain. Le nombre de cases de stationnement sera réduit de 1023 à 923.

Dès ce printemps, une amélioration peu coûteuse sera apportée pour faciliter le transport actif. Le cégep installera des stations couvertes pour vélos. Il compte actuellement 500 espaces à vélo.

Quelque 6300 étudiants fréquentent le cégep à temps plein en plus de 3000 autres à la formation continue. L’établissement emploie 1200 travailleurs dont la majorité fait partie du corps enseignant.