L'entreprise Starbucks établie à Seattle ne célèbre pas ses 50 ans : elle a été fondée en 1971.

Ce n'est pas arrivé cette semaine...

NEW YORK — Vérification faite par l'Associated Press, et contrairement à ce que vous pouvez avoir lu ou entendu ailleurs, voici quelques-uns des événements les plus extraordinaires qui ne se sont pas produits cette semaine...

FAUX : Le président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Russell M. Nelson, rencontre l'association nationale pour la promotion des gens de couleur (NAACP); il présente des excuses pour le passé de racisme.

EN FAIT : L'Église mormone et les leaders de la NAACP se sont entretenus officiellement pour la première fois, mais, en dépit d'un faux communiqué de presse relayé en ligne, Russell M. Nelson ne s'est pas excusé à la suite de la rencontre cette semaine pour une «histoire de racisme». Le président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours n'a présenté aucune excuse dans ses propos après l'entretien et n'a pas abordé l'interdiction passée d'hommes noirs comme leaders de congrégations, un décret fondé sur la croyance que la peau noire était une malédiction. L'Église a affirmé en 2013 que l'interdiction remontait à une ère de divisions raciales ayant influencé les premiers enseignements de l'Église. Le blogueur Jonathan Streeter, un ancien mormon du Texas, a dit avoir publié le communiqué sur un site web mis en forme pour ressembler de très près à celui utilisé par l'Église. Il a dit avoir voulu lancer une discussion sur l'histoire de l'Église.

***

FAUX : Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa affirme que les choses vont très mal au Zimbabwe.

EN FAIT : Des histoires en ligne soutenant que le président du Zimbabwe a affirmé que la population mangeait des animaux, tels que des rats et des babouins, à cause d'«erreurs du passé» avec les fermiers blancs, sont fausses, selon le gouvernement. Les sites breeknuusza.com et newsupdatessa.site ont aussi rapporté que le président Emmerson Mnangagwa a affirmé que rétablir la force du pays nécessiterait «le retour des Blancs». Le ministre de l'Information, Simon Khama Moho, a soutenu que M. Mnangagwa n'avait jamais tenu ces propos. M. Mnangagwa rompt avec la pratique de son prédécesseur et mentor Robert Mugabe de la saisie de milliers de fermes détenues par des Blancs, qui a contribué à la détérioration économique du pays. Plus tôt cette année, une nouvelle politique a été mise en vigueur, permettant aux fermiers blancs toujours au Zimbabwe d'obtenir des baux de 99 ans. Les sites ayant publié ces histoires n'ont pas répondu aux demandes pour commenter.

***

FAUX : Michelle Wolf congédiée — Comedy Central s'excuse auprès de Sarah Sanders.

EN FAIT : Après que la comédienne Michelle Wolf s'est moquée de la porte-parole de la Maison-Blanche lors du traditionnel souper des correspondants à Washington, des relevés de contrecoups relayés en ligne incluaient supposément son congédiement d'une émission de Comedy Central et des excuses du réseau à Sarah Huckabee Sanders. Bien que Michelle Wolf ait travaillé pour le Daily Show, le porte-parole du réseau Steve Albani a indiqué qu'elle avait quitté de son propre chef à la fin de l'année dernière. Les articles erronés identifiaient un chef de la direction — CEO — de Comedy Central, mais il n'y a jamais eu une telle fonction à la chaîne. Aussi, M. Albani a affirmé que Comedy Central ne s'était pas excusé auprès de Mme Sanders. Une autre histoire soutenait que le fournisseur de contenu Hulu avait annulé un spécial de numéros humoristiques avec Michelle Wolf. Son agent, Lewis Kay, a affirmé que Michelle Wolf n'avait jamais eu de liens professionnels avec Hulu. Ces histoires semblent avoir comme origine le site Daily World Update, qui fait dans la satire.

***

FAUX : Starbucks offre un coupon de 50 $ par personne pour célébrer son 50e anniversaire!

EN FAIT : La chaîne Starbucks n'offre pas à chaque personne qui répond à un sondage en ligne un coupon de 50 $ pour célébrer 50 ans en affaires, comme le prétendait une publication relayée sur les médias sociaux. Dans un courriel, Starbucks a affirmé que cette offre n'était pas réelle. L'entreprise établie à Seattle ne célèbre pas ses 50 ans : elle a été fondée en 1971. Aussi, un logo accompagnant la fausse offre n'est plus utilisé depuis plusieurs années.