Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches en rouge: de nouveaux records d'infections en 24h

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Au lendemain de leur passage en zone rouge, les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches confirmaient leur statut. En pleine alerte maximale, elles ont enregistré leurs plus fortes augmentations quotidiennes depuis le début de la pandémie, avec 183 nouveaux cas à Québec et 73 sur la rive-sud. De part et d’autre du fleuve, les milieux de soins et les établissements d’hébergement pour aînés sont fortement touchés par des éclosions qui ne cessent de gagner du terrain.

Après une légère diminution au cours des deux derniers jours où les chiffres quotidiens de nouveaux cas d’infection à la COVID-19 semblaient entamer une tendance à la baisse par rapport à mardi, la région de Québec a fracassé des records vendredi. Pas moins de 183 cas ont été répertoriés en 24h dans la Capitale-Nationale. Mardi, on en comptait 169, un nombre de nouvelles infections jusque là jamais vu dans la région.

Encore une triste semaine dans la Capitale-Nationale alors que plus de 1000 personnes ont reçu des résultats positifs aux tests de dépistage dans la région seulement dans la dernière semaine. Dans les sept derniers jours, les données de la Santé publique font état de 965 nouvelles contaminations. 

Avec la plus haute augmentation de vendredi, le total des cas confirmés monte à 4448. Cela signifie donc que qu’un peu moins du quart de tous les cas de COVID-19 enregistrés depuis mars l’ont été au cours de la dernière semaine. Il faut remonter jusqu’au 23 septembre pour observer un bilan sous la barre des 100 cas quotidiens.

78 éclosions actives à Québec

Dans les hôpitaux désignés de la région, 59 personnes sont hospitalisées, soit cinq de moins que jeudi, dont 11 aux soins intensifs. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale comptait vendredi 78 éclosions actives et 1032 cas actifs sur son territoire.

L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), où l’on compte une près d'une quarantaine de cas positifs parmi les employés fait partie des établissements aux prises avec une éclosion. Aucun d’entre eux n’est toutefois hospitalisé relativement au virus, mais puisqu’il ne souhaite pas devenir un «vecteur de transmission communautaire», l’établissement se questionne quant à la possibilité d’annuler les rendez-vous moins urgents.

La direction de l'IUCPQ se questionne quant à la possibilité d’annuler les rendez-vous moins urgents.

«On veut faire du bien avec les traitements qu’on offre, mais on compte sélectionner les patients chez qui le risque de contracter la COVID au contact de l’institution serait moins élevé que les bénéfices qu’ils pourraient retirer de leur visite médicale», explique le Dr Mathieu Simon, chef des soins intensifs de l’IUCPQ.

L’IUCPQ est l’un des hôpitaux désignés de la région pour recevoir des patients qui présentent des complications liées au nouveau coronavirus. À ce jour, «37 intervenants sont retirés du travail de façon préventive», écrit la direction dans un communiqué.

En outre, trois nouvelles résidences sont touchées par des éclosions. Déjà à la résidence privée du Collège, à Beauport, sept usagers ont été testés positifs, de même que «moins de cinq» employés.  Du côté de la résidence Chanoine-Scott, un résident et «moins de cinq» employés ont contracté le virus, tandis que la résidence privée Manoir St-Amand, à Limoilou compte aussi «moins de cinq employés» et trois résidents touchés, en plus d’un décès.

Peu de nouvelles infections ont été rapportées vendredi dans les 11 milieux d’hébergement déjà en éclosion. Tous ensemble, ils totalisent 23 décès et plus de 280 personnes infectées.

Aucun décès n’a été rapporté au cours des 24 dernières heures dans la Capitale-Nationale, quatre survenus plus tôt en septembre s’ajoutent néanmoins, pour un total de 220.

10 milieux d’hébergement touchés en Chaudière-Appalaches

Si les 68 nouveaux cas recensés jeudi en Chaudière-Appalaches constituaient un sommet jamais atteint pour la région, les 73 qui s’ajoutaient au cumul vendredi viennent le détrôner.

La situation continue entre autres à se détériorer dans les milieux d’hébergement pour aînés. Vendredi, 10 résidences privées ou intermédiaires pour aînés et CHSLD répertoriaient au moins un cas de COVID-19. Sept d’entre elles sont considérées depuis vendredi comme étant en éclosion. La veille, on n’en comptait que cinq.

Parmi les nouveaux établissements touchés, la ressource intermédiaire Fortier à Thetford ainsi que le CHSLD de Sainte-Perpétue sont en éclosion. La première compte «moins de cinq» cas actifs du côté des travailleurs, tandis que la seconde enregistre un cas actif parmi les résidents de même que «moins de cinq» chez les travailleurs.

Les trois autres milieux d’hébergement qui s’ajoutent au bilan du jour ne comptent pour le moment qu’un cas. Autant à l’Hôtellerie Nouvel Âge de Thetford, à la résidence La Guadeloupe et au CHSLD de Lévis, tous rapportent un seul résident ayant reçu un test positif à la COVID-19. 

Dans les milieux qui étaient déjà en éclosion, la résidence privée pour aînés La Seigneurie de Lévy est celle où la situation est la plus critique, avec 18 cas actifs chez les résidents (+5) et neuf au sein des travailleurs. La résidence privée Jazz de Lévis ajoute elle aussi cinq nouveaux résidents infectés, portant le total à 16 cas actifs.

Comme jeudi, c’est le statu quo dans les résidences privées Les Jardins Saint-Alphonse à Thetford, Jeanne d’Arc Fillion à Saint-Nazaire et à la ressource d’hébergement Le Crystal à Thetford, où aucun nouveau cas ne s’est ajouté au cours des 24 dernières heures.

Par ailleurs, l’éclosion déclarée à l’Hôtel-Dieu de Lévis s’est aggravée. En date de vendredi, le CISSS de Chaudière-Appalaches rapportait 10 cas actifs chez usagers (+3) et sept chez les travailleurs (la veille, on en comptait moins de cinq).

L’éclosion à l’Hôtel-Dieu de Lévis s’est aggravée avec 10 cas actifs chez usagers (+3) et sept chez les travailleurs.

Dans les écoles, le CISSS rapporte sept milieux en éclosion, soit le Juvénat Notre-Dame (Lévis), l’école de l’Envol (Lévis), l’école secondaire Pointe-Lévy (Lévis), la Polyvalente de Thetford Mines, l’école des Deux-Rives (Saint-Georges) et nouvellement le Cégep de Thetford ainsi que l’école primaire de La Ruche (Lévis).

En Chaudière-Appalaches, un total de 1464 personnes ont été infectées par le virus sur ce territoire depuis mars et 19 en sont décédées. Dans la région, 430 cas confirmés sont toujours actifs.

La bonne nouvelle, s’il en est une, se situe au chapitre des hospitalisations, alors qu’il est possible d’observer une légère baisse comparativement à jeudi avec 31 hospitalisations (-1), dont six aux soins intensifs (-2). Les personnes rétablies se comptent au nombre de 1015.

Une bonne partie des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches est passée jeudi en alerte maximale et devrait le rester au moins jusqu’au 28 octobre.