Le parcours 7 emprunte le chemin Sainte-Foy sur presque toute sa longueur, puis la rue Saint-Jean pour se rendre dans le Vieux-Québec et la rue D'Aiguillon pour en revenir.

Campagne pour l'autobus gratuit à Québec

Le collectif de gauche Subvercité a lancé cette semaine un site Internet et une page Facebook pour faire la promotion de la gratuité pour tous dans les autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC).
Les auteurs considèrent la mobilité comme un droit et la gratuité comme une mesure «d'équité et de justice sociale». Selon eux, c'est aussi le meilleur moyen de doubler le recours au transport en commun d'ici 2030, comme le veut le plan de mobilité durable de la Ville de Québec.
Le directeur général du RTC, Alain Mercier, a expliqué jeudi que la contribution des usagers compte pour le tiers des revenus du transporteur, car il s'agit là d'un objectif fixé par les élus et largement répandu dans les sociétés de transport. La gratuité est un «choix politique», dit-il, qui oblige à trouver les fonds ailleurs.
Pour compenser les 70 millions $ que rapportent les abonnements et les billets quotidiens, Subvercité suggère de faire appel au gouvernement provincial ou encore de taxer l'essence, les achats ou les entreprises.