La manière dont un service de police gère ses données vidéo influence la relation entre les citoyens et les policiers. 
La manière dont un service de police gère ses données vidéo influence la relation entre les citoyens et les policiers. 

Caméras pour les policiers: des avantages exagérés et une complexité sous-estimée

Étienne Charbonneau
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en management public comparé, ENAP
Dan Bromberg
Professeur associé en administration publique et science politique, Université du New Hampshire
Article réservé aux abonnés
LA SCIENCE DANS SES MOTS / La mort de George Floyd, le 25 mai 2020, à Minneapolis, a été filmée en direct par un témoin de la scène. Dans une vidéo de 8 minutes et 46 secondes, on voit l’homme suffoquer sous le genou d’un policier. Cette vidéo est devenue virale, mais peu de gens savaient à ce moment que d’autres images existaient : celles des caméras portatives des coéquipiers de l’officier Derek Chauvin.