Outre les sommes promises à l’électrification des transports, Régis Labeaume applaudit d’autres mesures comme l’aide financière à l’innovation pour les entreprises et celle pour la construction de logements sociaux.

Budget: Labeaume aux anges [VIDÉO]

Les budgets se suivent… et ne se ressemblent pas pour le maire de Québec. Régis Labeaume a encensé le virage d’électrification des transports du gouvernement Legault après s’être révolté l’an passé alors qu’il manquait toujours 800 millions $ pour boucler son projet de tramway.

«Le gouvernement prend un excellent virage, a lancé M. Labeaume après avoir assisté au second budget du ministre des Finances, Éric Girard. On comprend qu’il y aura cinq autres projets minimum de transports collectifs lourds électriques. On aura été juste les précurseurs.»

Le ton du maire, tout sourire, tranchait avec celui plus incisif qu’il avait au lendemain du budget Girard 2019. «Le budget, c’était il y a deux semaines quand ils nous ont donné 419 millions $», a-t-il souligné.

Il fait ainsi référence aux 419 millions $ confirmés récemment pour la poursuite du projet de tramway. Cette somme s’ajoute aux 215 millions $ déjà consentis. La Ville dispose d’une enveloppe initiale de 634 millions $ dont 65 millions $ ont déjà été investis. Le projet global s’élève à 3,3 milliards $.

«Quand on me donne 419 millions $ pour le projet de tramway, on est de bonne humeur. Le travail des 12 derniers mois a dû porter quelque part», soutient le maire.

M. Labeaume applaudit aussi d’autres mesures comme l’aide financière à l’innovation pour les entreprises et celle pour la construction de logements sociaux, dans le contexte où son administration dévoile mercredi sa nouvelle politique de l’habitation.

«Quand on a des logements sociaux supplémentaires, ça fait que nos affaires vont bien», se réjouit-il encore.

En attente d’une annonce

Le maire de Lévis, fervent défenseur du projet de troisième lien, s’attend à une annonce prochaine du ministre des Transports, François Bonnardel.

«Nous, on a vérifié. Il y a une annonce imminente», a lancé Gilles Lehouillier, visiblement satisfait de ce qu’il qualifie comme une «avancée spectaculaire» dans le projet de construction du tunnel entre les deux centres-villes.

«On comprend que le gouvernement a scindé le projet en deux. Il y a le volet routier et le volet transport collectif. C’est probablement pour faire une demande [de participation financière] au gouvernement fédéral.»

Le critique libéral en matière de Transports, Gaétan Barrette, est d’avis contraire. Selon lui, le gouvernement Legault improvise dans le dossier du troisième lien.

«Il n’y a aucune nouveauté en ce qui a trait au troisième lien, du fait qu’aucune somme n’est encore associée au projet quoiqu’il soit à l’étape de la planification. On entretient sciemment un flou et ça vient du fait que ce gouvernement a fait des engagements électoraux de 100 milliards $ et il est rendu à 130 milliards $», croit le député de La Pinière.

+
7 MILLIONS $ POUR L’ESPACE DE LA CAPITALE-NATIONALE

Le gouvernement du Québec octroie 7 millions $ à la Ville de Québec pour réaménager la place publique située entre l’hôtel de ville et la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec. Le lieu est couru par les touristes en raison des nombreuses prestations d’amuseurs publics. Il est aussi l’hôte du Marché de Noël allemand. «Le réaménagement de cette place patrimoniale permettra d’en bonifier l’attrait et de mieux y intégrer les édifices et attraits environnants», souligne le document gouvernemental consulté. L’administration Labeaume souhaite depuis quelques années redonner du lustre à ce lieu touristique très fréquenté.

+

COVID-19: QUÉBEC EN «PHASE VIGILANCE»

Pendant que Montréal est en alerte à cause d’un cas allégué de la COVID-19, la Ville de Québec demeure en «phase vigilance».

«Je sais que Montréal est dans un état d’alerte», a fait savoir le maire de Québec en marge d’un point de presse sur le budget provincial. On est en contact constant avec le Directeur de la santé publique», ajoute-t-il.

«On a rencontré les syndicats et les directeurs. Ce qui est important pour nous, c’est de s’assurer de la continuité des services municipaux», a expliqué le maire. Bien que le problème est réel, M. Labeaume dit vouloir baser ses décisions sur les données probantes de la science et éviter ainsi de céder à la panique.

«Honnêtement, gardons notre calme. La science nous dit que tout est en contrôle. Il ne faut pas que les politiciens aient le goût de faire quelque chose pour être à la mode», ajoute-t-il.

Du même souffle, il souligne que la Santé publique décidera ultimement des décisions à prendre en lien avec le COVID-19. «Là, il n’est pas question d’annulation pour l’instant», soutient-il, lorsqu’on lui demande s’il est en contact avec l’organisation du Festival d’été de Québec.

Le festival South by Southwest au Texas, parmi les plus réputés en Amérique du Nord, a annoncé l’annulation de son édition 2020 prévue en mars, en raison de la propagation de la COVID-2019. Plus près de nous, Pearl Jam, qui devait donner un spectacle au Centre Vidéotron le 22 mars, a décidé d’annuler sa tournée. Il y reviendra à une date ultérieure. 


À lire aussi: Un budget vert pâle 

À lire aussi: la chronique de Brigitte Breton: Un budget Zamboni

À lire aussi: Budget 2020: à la défense de la culture québécoise

À lire aussi : Budget 2020: des sommes pour les femmes, les enfants et les autochtones