À Québec, aucun des 81 ménages qui avaient communiqué avec l'Office municipal d'habitation de Québec ne nécessitait encore le soutien de l'organisme mardi.

Bonne année pour se reloger

Seulement 22 ménages québécois qui avaient fait appel au service d'aide de leur municipalité pour se trouver un logement n'avaient toujours pas trouvé ce qu'ils cherchaient en date de mardi. Le plus faible total depuis 2001, selon le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).
À Québec, aucun des 81 ménages qui avaient communiqué avec l'Office municipal d'habitation de Québec (OMHQ) ne nécessitait encore le soutien de l'organisme mardi. Mais ce bilan immaculé peut être trompeur, met en garde François Saillant, coordonnateur du FRAPRU. Il explique que 41 des 81 appels qui ont été faits à l'OMHQ ont été catégorisés comme uniquement des «demandes d'information», donc le suivi n'a pas été fait. 
«Ça ne veut pas dire que ces gens-là ne sont pas sans logis», affirme M. Saillant, convaincu que plusieurs des personnes ayant demandé de l'information se sont réfugiées chez des proches, sans avertir l'OMHQ qu'il n'avait toujours pas mis la main sur un logement.
À cela s'ajoutent toutes les personnes qui se cherchent toujours un domicile au Québec, mais qui n'ont jamais communiqué avec des services d'aide, préférant gérer la situation elles-mêmes.
Bien qu'il apporte certains bémols, François Saillant reconnaît que 2014 est une bonne année en termes de logements disponibles. Selon lui, c'est le coût des logements qui gardent les 22 ménages n'ayant toujours pas trouvé de logement de le faire, et non la disponibilité. «Un gain qui n'arrive pas de nulle part», souligne celui dont l'organisme travaille pour le droit au logement depuis 1978.
Triste bilan à Gatineau
Dix-neuf des 22 ménages toujours sans logis mardi, dont cinq avec des enfants, se trouvaient dans la région de Gatineau, de loin la meneuse à ce chapitre. Dans la région de Montréal, seulement trois ménages étaient toujours hébergés par les services sociaux.
Le FRAPRU tiendra mercredi un point de presse afin de présenter un bilan plus détaillé de l'annuel jour du déménagement au Québec.