Biométhanisation: la Ville paye l’industrie du plastique pour créer «le» sac idéal

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Le lancement de la collecte à grande échelle des résidus alimentaires des citoyens de la capitale est toujours annoncé pour 2022. Mais il reste un défi de taille à surmonter : créer le sac spécial dans lequel il faudra jeter nos rognures, os et autres restes de table. En quête du produit rare, la Ville vient de s’adjoindre le lobby du plastique de Chaudière-Appalaches.