Guy Bertrand consacre ce premier tome, intitulé Tu seras toujours un mal aimé, mon fils, à ses années de pensionnat en Beauce (1943) jusqu’en 1972.

Biographie sur fond d'histoire pour Guy Bertrand

L’avocat et membre fondateur du Parti québécois, Guy Bertrand, lançait dimanche le premier livre de sa biographie qui en comptera trois. Il affirme y dévoiler des informations qu’il n’a jamais dévoilées à sa famille pour «les protéger».

Me Bertrand, né en 1937, dédie ce premier tome, intitulé Tu seras toujours un mal aimé, mon fils, de ses années de pensionnat en Beauce (1943) jusqu’en 1972. Coécrite avec Pierrot Métrailler, auteur et journaliste indépendant, la biographie de Me Bertrand se veut résolument «historique», a-t-il expliqué dimanche. «Je ne juge pas. Je ne raconte que des faits qui sont corroborés par des archives.»

Dépêches de journaux, photographies personnelles et correspondances truffent les pages de son ouvrage, qui aborde également son travail comme avocat. 

Certaines informations contenues dans le livre ne seraient pas connues des membres de sa famille, a-t-il aussi avancé, notamment concernant la période d’activité du Front de libération du Québec. «Il y a des choses que j’ai gardées secrètes pour les protéger en raison du FLQ et la Crise d’Octobre.»

Aspect politique

Les deux autres volets de cette biographie couvriront respectivement les périodes 1972-1995, «on arrête au référendum», et de 1995 à aujourd’hui. Rappelons que Me Bertrand, après avoir milité férocement pour la cause souverainiste, a retourné sa chemise dans les années 90 pour défendre la cause fédéraliste. Il reviendra aux sources une douzaine d’années plus tard.

Me Bertrand continue d’être actif sur la scène politique. Pas plus tard que vendredi, il réitérait son appui à Martine Ouellet, chef du Bloc québécois, dans la tourmente depuis la démission de sept de ses députés il y a un mois.