L’entente paraphée aux Îles-de-la-Madeleine entre le ministère et la municipalité permettra la réalisation de travaux de stabilisation de la falaise et de protection des berges dans le secteur de Cap-aux-Meules.
L’entente paraphée aux Îles-de-la-Madeleine entre le ministère et la municipalité permettra la réalisation de travaux de stabilisation de la falaise et de protection des berges dans le secteur de Cap-aux-Meules.

Bas-Saint-Laurent et Gaspésie: 11,5 M$ pour lutter contre l’érosion côtière

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
SAINTE-LUCE — Lors de son passage au Bas-Saint-Laurent jeudi et aux Îles-de-la-Madeleine vendredi, la vice-première ministre Geneviève Guilbault a annoncé des enveloppes totalisant 11,5 millions $ pour financer des travaux visant à contrer l’érosion et la submersion côtières.

En visite pour la première fois à Sainte-Luce, près de Rimouski, elle a confirmé une entente conclue entre le ministère de la Sécurité publique et la municipalité pour la réalisation de la première phase d’un projet visant la recharge de la plage dans le secteur de l’Anse-aux-Coques pour un montant qui pourra atteindre 2,5 millions $ d’ici 2022. La ministre a souligné que la recharge de plage avec du granulat arrondi a été privilégiée à l’enrochement afin «de préserver la vue, le paysage et la beauté du site».

Cette somme s’ajoute aux 5,5 millions $ qui avaient été annoncés l’an dernier à Sainte-Luce et à Sainte-Flavie, près de Mont-Joli. «Cette aide financière aide à soutenir des propriétaires de résidences principales qui ont été ciblées comme étant particulièrement à risque et exposées au problème d’érosion et de submersion, a expliqué Mme Guilbault, qui est aussi ministre de la Sécurité publique. Grâce à cette enveloppe de 5,5 millions $ dans chacune des deux municipalités, les propriétaires de ces résidences se voient offrir le choix de déplacer leur résidence sur un site plus sécuritaire ou de toucher une indemnité de départ pour aller demeurer ailleurs.» Jusqu’à maintenant, 13 propriétaires de Sainte-Luce se sont prévalus de ce programme et 17 en ont fait autant à Sainte-Flavie.

Près de 7 M$ aux Îles-de-la-Madeleine

L’entente paraphée aux Îles-de-la-Madeleine entre le ministère et la municipalité prévoit un octroi de près de 7 millions $ d’ici 2022. Elle permettra la réalisation de travaux de stabilisation de la falaise et de protection des berges dans le secteur de Cap-aux-Meules. Ces travaux protégeront ainsi des infrastructures névralgiques comme l’hôtel de ville, l’hôpital, des immeubles commerciaux et de services ainsi que des immeubles résidentiels et à logements, dont la valeur totale est estimée à près de 47 millions $.

Le ministère de la Sécurité publique a aussi signé une entente avec l’Université du Québec à Rimouski afin de financer deux projets totalisant 1,8 million $. «Le premier projet concerne la poursuite de la cartographie des zones qui sont exposées à la submersion côtière, a décrit la ministre Guilbault. C’est un projet qui nous permet d’avoir des données sur les vagues et sur leur impact sur le littoral. Le deuxième projet vise à développer un système de prévision du niveau d’eau et de vagues. L’objectif est de pouvoir cibler les municipalités et les secteurs qui sont les plus susceptibles d’être affectés par les aléas côtiers dans les cas de tempêtes.»