Douze baleines noires sont mortes dans les eaux canadiennes cette année, et quatre autres sont mortes dans les eaux américaines.

Baleines noires: Ottawa imposera une zone de protection

MONCTON, N.-B. - Le gouvernement fédéral ordonnera aux bateaux de maintenir une zone de protection de 100 mètres autour des baleines noires de l'Atlantique Nord, alors qu'Ottawa examine toutes les options pour protéger ces mammifères menacés de disparition dans le golfe du Saint-Laurent.

Le ministre fédéral des Pêches, Dominic LeBlanc, a rencontré jeudi à Moncton, au Nouveau-Brunswick, des scientifiques, des chefs autochtones et des représentants des industries de la pêche et du transport maritime pour discuter des solutions possibles à la suite d'un été catastrophique pour les baleines noires.

Douze baleines noires sont mortes dans les eaux canadiennes cette année, et quatre autres sont mortes dans les eaux américaines.

«La recherche scientifique peut et doit absolument prendre du temps, et dans le cas de la protection des baleines noires de l'Atlantique Nord, le temps n'est pas nécessairement de notre côté», a déclaré le ministre lors d'une allocution.

M. LeBlanc a affirmé qu'il allait bientôt dévoiler de nouveaux règlements sur les mammifères marins qui comprendront l'imposition d'une zone de protection.

«J'ai l'intention d'inclure dans les règlements mis à jour l'exigence d'une zone de protection de 100 mètres entre les navires et la plupart des mammifères marins, y compris évidemment la baleine noire de l'Atlantique Nord», a-t-il affirmé.

Un grand nombre de baleines sont mortes après avoir été heurtées par des bateaux ou s'être empêtrées dans du matériel de pêche.

Dominic LeBlanc a déclaré que d'éventuelles solutions pourraient inclure de nouveaux engins de pêche qui utilisent moins de corde, ou des cordes qui pourraient être facilement cassées par les baleines.

«Je veux comprendre à quel point cette technologie est prête à être utilisée, a-t-il déclaré. Nous sommes très ouverts aux technologies et à l'innovation afin de trouver une solution.»

Pêches et Océans Canada envisage également de devancer la saison de pêche au crabe dès le printemps prochain.

M. Leblanc a indiqué qu'il voulait obtenir des avis scientifiques pour confirmer que cela ne mettrait pas en difficulté les espèces, tout en précisant que cela lui semblait être «une solution pratique et raisonnable».

Vitesse réduite

Ottawa a déjà pris des mesures pour protéger les baleines noires en imposant une réduction des limites de vitesse dans le golfe du Saint-Laurent - ce qui a poussé des navires de croisière à annuler leurs visites et incité au moins un transporteur maritime à augmenter les tarifs - et en fermant une pêcherie de crabe des neiges.

M. LeBlanc a déclaré que le gouvernement étudierait toutes les options possibles pour protéger les baleines, notamment en rendant la limite de vitesse permanente, en adoptant de nouveaux règlements sur les engins de pêche ou en modifiant la période de pêche au crabe.

M. LeBlanc envisage une réduction permanente dans la vitesse dans le golfe du Saint-Laurent et une modification des règles pour assurer que tout l'équipement de pêche au crabe soit sorti de l'eau avant l'arrivée des baleines.

Il reste moins de 450 baleines noires dans le monde et les chercheurs craignent leur disparition d'ici quelques décennies si rien n'est fait pour renverser la tendance.